Katy Perry n’est pas en odeur de sainteté

L’artiste veut s’offrir un couvent dans un quartier branché de L.A. Mais les nonnes font de la résistance.

o-katy-perry-moschino-900

Katy Perry cherchait un endroit tranquille à Los Angeles pour pouvoir récupérer entre deux tournées. Elle l’a trouvé. Elle est tombée raide dingue de l’Institut de Californie des Sœurs du Cœur Très Saint et Immaculé de la Sainte Vierge Marie, un couvent de style méditerranéen qui n’est plus habité mais qui appartient toujours à une communauté religieuse. L’endroit a des airs de villa médicéenne avec ses jardins, ses terrasses, ses fontaines et sa piscine. 32.000 mètres carrés avec vue imprenable sur les collines de Californie, c’est certain, ça fait rêver.

La croisade

La chanteuse a donc fait offre, comme tous les candidats acheteurs, et a rencontré les cinq dernières sœurs rattachées au couvent en argumentant comme elle pouvait: elle souhaite s’y installer avec sa mère et sa grand-mère pour se « ressourcer » dans le jardin méditatif et boire du thé. Mais deux des nonnes, sœur Catherine (86 ans) et sœur Rita (77 ans) n’apprécient pas du tout l’idée de vendre à Katy Perry même si elle a un tatouage de Jésus sur le poignet gauche. La plus jeune déclarait même au New York Times qu' »en vendant le couvent à Katy Perry, nous avons l’impression d’être forcées de rompre nos vœux à l’Église catholique« .  Pire, elles accusent les autorités cléricales d’avoir trafiqué les documents pour pouvoir céder la propriété à la chanteuse contre un divin chèque de 15 millions de dollars. Les Croisées préfèrent l’autre candidate acheteuse, une architecte reconnue mais beaucoup moins voyante, qui leur assurerait une sorte de rente viagère. Alors que Katy signerait directement avec l’archidiocèse sans une aumône pour les sœurs.

François tranchera

Catherine et Rita sont bien décidés à ne pas se laisser faire et enchaînent les procédures judiciaires pour empêcher la vente. La justice américaine tranchera le 30 juillet prochain. Mais quel que soit le verdict, la vente devra être approuvée par le Vatican qui doit donner son accord sur les ventes d’édifice religieux de plus de 7 millions d’euros. Viva el Papa!

Sur le même sujet
Plus d'actualité