La saison 3 d’Orphan Black dispo sur Netflix

Depuis lundi, nos clones préférées sont de retour sur la plateforme de VOD pour une saison 3 un rien confuse mais toujours riche en rebondissements.  Attention, (petits) spoilers.

orphan_black

On les avait quittées sur un cliffhanger où l’on découvrait Castor, leur pendant masculin. On les retrouve dans un jardin aux couleurs criardes, à prendre l’apéro en s’amusant pendant que les saucisses cuisent sur le barbecue… jusqu’à ce que le tableau s’assombrisse et qu’Helena se réveille enfermée dans une caisse avec quelques trous qui lui permettent juste de respirer et d’entrevoir son environnement proche. A peine ses « sœurs » apprennent-elles qu’Helena a été échangée contre la libération de Sarah, qu’elles vont tout tenter pour la faire sortir du trou à rats dans lequel elle se trouve et continuer de chercher le remède à leur malformation génétique. Au menu de cette nouvelle salve de dix épisodes: des clones mâles qui perdent la boule, un scorpion imaginaire pour Helena, un trafic de drogue pour Alison, ou une nouvelle amoureuse pour Cosima.

C’est avec un plaisir non dissimulé qu’on retrouve Sarah, Cosima, Helena et Alison, unies contre un consortium qui aimerait exploiter les avantages du clonage humain à grande échelle. Malgré quelques scènes un peu tape-à-l’œil et des explications parfois confuses, pour ne pas dire absconses, on reste toujours pantois devant la performance de Tatiana Maslany qui a incarné pas moins de treize rôles sur les trois premières saisons! Certes, certains d’entre eux ne font que passer mais en interpréter cinq simultanément (n’oublions pas l’infâme Rachel)  reste une véritable prouesse, d’autant que leurs caractères bien trempés sont quasi tous à l’opposé les uns des autres. Nos préférées: Helena, la tueuse psychopathe ukrainienne, personnage-pivot de cette troisième saison dont on découvre une facette plus attachante, et Alison, la banlieusarde américaine typique qui donne à la série ses moments les plus drôles. Un feuilleton qui par certains aspects (les multiples rôles, la recherches des origines) n’est pas sans rappeler Alias et dont une quatrième saison a d’ores et déjà été signée.

Plus d'actualité