Masterchef: panique aux fourneaux

Après seulement deux épisodes de la cinquième saison, TF1 a décidé de déprogrammer Masterchef. Faute d'audiences satisfaisantes, le concours est relégué sur NT1. La fin d'un genre?

masterchef_screen_shot_2015-07-07_at_14

Sacré camouflet pour la chaîne privée  française qui avait modifié en profondeur son programme culinaire vedette en perte de vitesse depuis la quatrième saison. Pour conjurer cette baisse de régime, le jury avait complètement remanié avec l’arrivée de Gilles Goujon, Christian Etchebest et Yannick Delpech. La voix off de l’an dernier était elle aussi mise au placard pour revenir à plus d’humanité avec l’arrivée de la pétillante Sandrine Quétier. La formule avait aussi été revisitée. Mais tous ces changements n’auront pas suffi. Alors que le jeu culinaire captait encore des 6 millions de téléspectateurs en 2013, seulement 2,7 millions de Français ont suivi le lancement du jeu. Le plus mauvais score de primetime de l’année pour TF1. Et la sanction ne s’est pas fait attendre. L’émission ayant déja été tournée, pas question de tout jeter à la poubelle. Les afficionados retrouveront Masterchef dès le 30 juillet  les six derniers numéros sur NT1 pendant que TF1 proposera dès ce jeudi 9 juillet, des rediffusions de la série Profilage.

Quant à la majorité du public belge, il devra se faire une raison, NT1 n’étant  disponible chez nous que dans le bouquet de Telesat, la cuisine est fermée. Et cette panne de fourneaux tonne comme un rejet clair d’un genre devenu phare mais qui, mis à toutes les sauces, lasse, provoque l’indigestion et se montre incapable de trouver de nouvelles recettes pour afficher complet. Une diète s’impose.

Sur le même sujet
Plus d'actualité