Cinq trucs à faire en attendant la fin de la canicule

Boire beaucoup, certes, mais aussi se coltiner de grands classiques du cinéma qui caille.

Canicule © Isopix

1. Supporter sans broncher les règles évidentes qu’on nous serine, comme si nous avions abandonné notre cerveau dans le congélateur.  OK, apprendre que dormir entièrement nu n’est pas forcément une bonne idée (la sueur reste sur le corps au lieu d’être évacuée par le tissu), ça, on veut bien. Ou tremper ses pieds dans l’eau froide avant de se coucher parce que cela permet de refroidir le corps entier. Mais qui ignore encore qu’il faut boire (de l’eau) davantage, privilégier des vêtements légers, se couvrir la tête, ne pas abandonner un bébé en plein soleil… 

2. Manger léger… Ça tombe bien, notre corps est rarement affamé en période de canicule, pour éviter qu’il ne surchauffe au moment de la digestion. Diminuez les protéines, le gras, privilégiez les aliments riches en eau comme le lait, les melons, les fraises, les choux, les courgettes, les concombres, les tomates. Mais qui a réellement envie d’une bonne raclette en cette période? Plus gênant: l’alcool, que le corps tolère moins bien quand il fait très chaud. Bon, on fera comme si on n’avait rien lu..

3. Surveiller ses urines. Si elles sont jaune foncé, c’est peut-être parce qu’elles sont trop concentrées, signe possible d’une déshydratation débutante. Soit parce que vous ne buvez pas assez, soit parce que vous transpirez beaucoup.

4. Embarquer sa famille et visiter les endroits les plus frais de Belgique. On pense aux grottes, bien sûr – la Wallonie en compte un paquet. Mais aussi à la mine de Blegny. A éviter d’autorité, la région de Kleine-Brogel, commune du Limbourg statistiquement la plus chaude de Belgique, ou l’île Monsin, à Liège, qui enregistre très souvent les températures les plus hautes de Wallonie.

5. Se refaire quelques classiques du cinéma qui caille: Fargo, Docteur Jivago, Nanouk L’esquimau, The Shining, The Day after Tomorrow… et La reine des neiges, bien sûr. Ça ne changera rien à la température extérieure. Mais tant qu’à rester affalé de chaud devant la télé… 

Sur le même sujet
Plus d'actualité