Hakima a réussi son année

Beau bulletin de fin de saison pour Hakima Darhmouch. La présentatrice du RTL-Info 19 heures a décroché un "Executive Master en management" à Solvay. Un cap dans sa vie.

isopix_00038388-068

Quand elle nous rejoint sur le Parvis de Saint-Gilles, sa commune chérie, pour notre interview (à découvrir en intégralité dans le Moustique de ce mercredi 1er juillet), Hakima Darhmouch est radieuse. Epanouie. Et apaisée. C’est que pour cette saison 2014-2015 elle s’était mise une double pression. Assurer au mieux la présentation du Journal télévisé leader en Communauté française et sa nouvelle formule. Mais aussi reprendre des études.  « Cela répond clairement à ma volonté de ne pas rester sur ma zone de confort, de prendre du recul, d’apprendre . J’avais le sentiment que ma culture générale était là mais que l’apprentissage me manquait. » Direction donc l’école de commerce Solvay. Rien que ça.

En parallèle de son activité professionnelle, l’étudiante de 37 ans Hakima Darhmouch y a donc suivi pendant un an, avec 43 autres personnes,  un cycle pour décrocher un diplôme de « Executive Master en Management ».  Celui-ci lui a été remis le samedi 27 juin au terme d’une année très astreignante en travaux pratiques et en absorption de matières.  « J’ai pu faire de la finance, de la stratégie, du marketing et des ressources humaines,… J’ai adoré, s’exclame Hakima.  Je me sens grandie par cette expérience » .  Et prête à remettre cela.

Car si la présentatrice-vedette s’est imposé ce défi, ce n’est pas pour épater la galerie. Elle pense à son avenir et à une éventuelle reconversion après le Journal qu’elle présente depuis bientôt 10 ans. Son rêve, « penser la télé de demain » au sein d’un « labo » d’idées, d’un pôle créatif. Mais toujours en télévision et au service de RTL-TVI.

Il ne faut cependant pas attendre cette éventuelle échéance pour sentir que ce retour aux études a produit d’autres effets sur Hakima. La voilà plus posée, plus structurée, plus sélective dans ses relations, ses activités et ses priorités. Comme elle dit: « Je n’ai plus de temps à perdre. Surtout sur Twitter ou Facebook où je passais mon temps à me faire insulter ou à lire des commentaires sur mon look. J’ai donc supprimé mes comptes ».  Le prix d’une activité surexposée qui lui a  régulièrement valu des courriers d’insultes. Et même l’envoi d’un petit… cercueil. Quand ce n’est pas une certaine presse qui l’oppresse. La nouvelle Hakima vous attend dans Moustique où elle fait le point complet sur sa saison pas comme les autres. Avant des vacances bien méritées sous les cieux andalous qu’elle adore.

Sur le même sujet
Plus d'actualité