Du crowdfunding à la rescousse de la Grèce

Un jeune Londonien de 29 ans a eu l'idée ingénieuse, et un peu désespérée, de faire un appel aux dons pour sauver la Grèce de la banqueroute. Original, il propose pour chaque paiement une contrepartie 100% Made in Greece.

zdyazjqtvvvpdp8felcx

Si chaque Européen donnait 3 euros, la Grèce serait sauvée du défaut de paiement et aurait la somme de 1,6 milliard nécessaire pour ce 30 juin. C’est de cette naïve et géniale idée qu’est parti Thom Finney, un vendeur de chaussures dans une boutique londonienne. Un homme fatigué, selon ses termes, de voir la crise perdurer.

Plus qu’un appel aux dons, il a imaginé une campagne de crowdfunding pour laquelle chaque euro investi reçoit un produit ou service produit et délivré par le peuple grec lui-même. Une carte postale d’Alexis Tspiras pour 3 euros, une salade grecque pour 6 euros voire, pour les plus aisés, un voyage all-inclusive en Grèce pour 5000 euros.

L’initiative lancée le 30 juin au matin connaît un succès plus que d’estime. Elle a récolté en quelques heures plus de 135.000 euros venant de 8.000 contributeurs différents. Une goutte d’eau symbolique dans un océan de larmes mais qui pourrait, en cas de succès, faire tourner l’économie grecque. C’est toujours ça de gagné.

Si l’aventure vous tente, sachez qu’aucun versement n’aura lieu si la somme totale n’est pas atteinte. Toutes les infos sur le site IndieGogo.

Sur le même sujet
Plus d'actualité