BXL, le logo qui interpelle

Le nouveau logo de la ville de Bruxelles suscite la polémique. Tempête dans un verre de bière plate? Pas que...

logo_bxl_ok

Présenté sur Twitter la semaine dernière par le bourgmestre Yvan Mayeur, communiqué jeudi via une toute-boîtes, le nouveau logo de la ville de Bruxelles ne convainc pas tout le monde. Mais c’est surtout son coût qui suscite la polémique. On parle de 80.000 €, à comparer avec le nouveau logo wallon présenté il y a deux ans (60.000) et qui avait aussi généré un certain malaise. Comme toujours, c’est évidemment oublier une part non négligeable de travail (consultance, recherche, cahier de charges à fixer, concours, charte graphique…). Après, c’est aussi une question de goûts et de couleurs. Mais il faut reconnaitre que ce machin noir et blanc où l’archange St-Michel terrassant le dragon est ramené à une espèce de petit éther à deux ailes – voire au célèbre sigle Batman – n’est pas follement excitant. Sans parler du « BXL » qui lui est accolé. Un acronyme à la sms théoriquement très dans l’air du temps, mais qui ne fera pas forcément plaisir au Brussel de nos amis flamands.

Ce qui intrigue davantage, c’est le brouhaha autour de la personne d’Yvan Mayeur, dont le style disons très funky connaît son lot de détracteurs. Depuis que l’élu PS s’est installé dans le fauteuil de bourgmestre de la capitale, pas un mois ne passe sans qu’on ne lui cherche des poux. En cause, sa direction jugée autoritaire, voire dictatoriale. Et quelques lubies. Dont ce fameux piétonnier dans le centre-ville, qui démarrera ce dimanche et a déjà déclenché son violent feu de critiques. Ceci étant, Mayeur a tout de même l’immense mérite de faire bouger les lignes. Et pour rappeler que l’homme n’est pas forcément le démiurge dispendieux que certains imaginent, on vous balance ci-dessous un site (http://www.topito.com/top-logos-trop-chers) qui reprend certains logos parmi les plus chers de l’histoire. Et là, on y discute carrément en millions de dollars…

Sur le même sujet
Plus d'actualité