Stromae annule tous ses concerts jusqu’au 2 août

Fatigué par un traitement antipaludique, le chanteur renonce à sa tournée africaine 

1385567

Les rumeurs ont nourri toutes les conversations du week-end. A la veille de son concert à Kigali, Stromae est rentré en urgence en Europe. Certains ont évoqué des menaces à son encontre et à celle de son entourage, le management a tenu à préciser qu’elles n’étaient pas fondées. Très attendue, la date de Kigali (le 20 juin, la dernière du calendrier africain) devait servir d’étape ultra affective à cette tournée, le père de Stromae étant originaire du Rwanda, terre de génocide durant lequel il a péri en 1994. On imagine la déception du public et celle du chanteur qui entretient avec ce pays une puissante relation construite sur la quête en paternité, clairement exprimée dans “Papaoutai”, tube autobiographique. Les autres dates annulées concernent des concerts en Italie, en Espagne, au Portugal et en Suisse. Mais aussi deux festivals – l’un à Montréal et l’autre (le célèbre Lollapalooza) à Chicago.   

Deux jours avant de quitter l'Afrique, Stromae avait assuré le show à Brazzaville (Congo-Brazzaville) où il s'était mêlé aux sapeurs, chantres de l'élégance à l'africaine, avant de mettre le feu au Palais des Congrès.

Brazzaville était la sixième, et donc dernière, date d'une tournée africaine qui en comptait huit. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité