Rock Werchter 2015: nos bons plans

Le plus gros festival de rock en Belgique ouvre ses portes ce jeudi 25. On vous dit ce qu'il ne faut pas rater.

1392803

Pour la première fois de son histoire, Rock Werchter a avancé exceptionnellement les dates de son festival pour attirer dans son affiche le blockbuster des blockbusters rock: Foo Fighters. La suite de l’histoire, vous la connaissez tous… Dave Grohl s’est cassé la jambe lors d’un récent concert en Suède. Mais malgré l’annulation de la tournée du groupe, Rock Werchter offre un menu consistant aux quelque 320.000 spectateurs cumulés attendus. Avec ses stars impayables pour la concurrence (Muse, Prodigy, Chemical Brothers, alt-J, Lenny Kravitz, Pharrell Williams, Noel Gallagher, excusez du peu…), son sens de l’organisation poussé à l’extrême et des horaires qui ne permettent pas toujours de souffler pendant quatre jours, Rock Werchter n’oublie pas de proposer une belle activité extra-musicale: le North West Walls, espace paysager conçu sous la forme d’un work in progress supervisé par Arne Quinze. Espérons qu’il ne s’écroule pas… Comme vous le savez désormais, c’est Faith No More qui remplace ce jeudi Foo Fighters. En bonus, Royal Blood jouera deux fois.

La sélection de Moustique

Patti Smith

Jeudi 25, The Barn.

La poétesse rock reprend dans son intégralité son premier album « Horses » paru en 1975 et c’est un petit événement. Pour célébrer le quarantième anniversaire de ce brûlot, Patti Smith retrouve sur scène tous les musiciens qui ont participé à l’enregistrement, à l’exception du pianiste Richard Sohl, décédé. On rappellera que c’est après avoir écouté ce disque qu’un certain Michael Stipe a décidé de former R.E.M.

Balthazar

Vendredi 26, The Barn.

Après son concert cinq étoiles au Cirque Royal, Balthazar débute son marathon d’été par une prestation sous le chapiteau The Barn, à l’heure de l’apéro. Toutes les conditions sont réunies pour succomber une nouvelle fois au charme des chansons de leur nouvel album « Thin Walls ». Le meilleur groupe belge en 2015. Tout simplement.

Seinabo Sey

Samedi 27, Klub C.

Seinabo Sey est née à Stockholm, mais ce sont ses origines gambiennes qui font tout son charme. Emmenée par un groupe qui sait s’effacer derrière son timbre impressionnant, Seinabo mélange soul et gospel en y ajoutant de discrètes sonorités dance. Révélation du dernier Eurosonic, celle que certains comparent déjà à Adele se produit pour la première fois chez nous.

Alabama Shakes

Dimanche 28, The Barn.

Avec « Sound & Color », trois rednecks et une diva black répondant au nom de Brittany Howard ont signé le disque roots de l’année. Alabama Shakes, c’est le beurre et l’argent du beurre. Le bonheur d’une musique authentique qui marie blues, gospel et fait un hold-up sur les idées avant-gardistes de Curtis Mayfield, Funkadelic ou Erykah Badu.

Muse

Dimanche 28, Main Stage.

En l’absence de Foo Fighters, le trio britannique constitue la tête d’affiche la plus fédératrice et laisse prévoir une clôture de festival grandiose. Devenu la tête de Turc de l’intelligentsia rock, Muse n’en demeure pas moins un groupe taillé pour le live et le grand show. Verrons-nous des drones dans le ciel de Werchter dimanche soir? Nous, on y croit.

> DU 25 AU 28/6 (il ne reste des tickets que pour le 26/6). 95 €. www.rockwerchter.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité