Pourquoi avec sa quatrième place,Loïc Nottet a gagné l’Eurovision

Classé quatrième sur 27, Loïc Nottet a réalisé une très belle performance pour défendre nos couleurs à l'Eurovision. On dit 12 points et une notoriété européenne qui prend son envol.

1369377

Il fallait le faire! Remporter la quatrième place d'un concours aussi codifié est loin d'être chose aisée. Et même si l'Eurovision a joué la carte de la sobriété en ne proposant quasi pas de performances à la Lordi -mais si, ce groupe de métalleux en costumes d'orques de la terre du milieu- et à peine quelques diva, il fallait tout de même sortir du lot dans ce grand pot pourri de la chanson. Avec sa voix atypique, sa pirouette et son rapapap notre petit Loïc Nottet a étonné tout le monde. On décrypte. 

Le trio de tête était pronostiqué comme gagnant, point trop de surprises là-dedans. Faut dire que la Suède a joué un très bon coup avec Mans Zelmerlow. Belle gueule, sourire enjôleur et voix pure, ce joli cœur de 28 ans a plu a tout le monde et surtout celles qui votent pour gagner haut la main avec 365 points. Habituée à remporter la compétition, la Suède en connaît les codes par cœur. ABBA a ouvert la voie.. Faites place à Mans!

La Russie et sa jolie poupée Polina Gagarina se sont fait huer à plusieurs reprises à l'attribution des points. Géopolitique, quand tu nous tiens. Et malgré les commentaires du patriarche de l'église orthodoxe russe Kirill qui espérait une défaite de son pays pour que celui-ci ne soit pas envahi de chanteuses à barbes, Conchita Wurst n'a pas hésité à réconforter la candidate huée qui a fini deuxième. C'est beau.

Loïc Nottet est désormais l'un des chanteurs belges les plus connus! C'est qu'avec plus de 200 millions de téléspectateurs, l'artiste s'est offert une jolie carte de visite. Espérons qu'il rapapap sur les ondes de toute l'Europe. Et c'est bien parti si on en juge par son compte Twitter: plus de 23.000 nouveaux inscrits en moins de 24 heures. Et des relais sur les réseaux sociaux jusqu'en Russie. Sans compter que sa chanson qui rapapapap cartonne sur iTunes. Le vainqueur toutes catégories 2015 est peut-être bien Belge.

La candidate serbe Bojana déguisée en Ferrero Rocher argenté n'aura finalement pas récolté beaucoup de points avec son Beauty Never Lies qu'on annonçait comme l'un des favoris. Étrange, puisque celui qui a écrit son morceau n'est autre que Charlie Mason, parolier qui avait déjà créé la chanson Rise like a Phoenix de Conchita Wurst l'an dernier.

– Le folklore a manqué cette année. L'anglais a régné sur la soirée et les costumes n'ont finalement pas fait vibrer les foules, à part du côté des "donneurs de points" de chaque pays. On y a répertorié une sirène, un origami et au moins un schtroumpf. Vous ferez mieux l'année prochaine?

– Lisa Angell, la candidate française, a les boules. Elle n'a récolté que 4 points et termine 25ème sur 27. Soit juste avant l'Autriche qui accueillait l'événement et l'Allemagne. Tous trois faisant partie des six pays qualifiés d'office. Peut-être faudrait-il alors revoir cette règle de passe-droit? Et même si la chanteuse française se dit outrée, nous on comprend qu'avec sa dégaine de Maurane sous valium et son morceau N'oubliez pas sur la seconde guerre mondiale étaient un brin en décalage avec le reste.

– Et puis on applaudit l'Australie aussi d'avoir atterri dans ce grand monde enchanté qu'est l'Eurovision sans trop s'inquiéter.

Sur le même sujet
Plus d'actualité