Les grosses têtes, toujours en tête

Ellesn'arrêtent pas d'enfler. Sous la baguette souriante de Laurent Ruquier, elles cartonnent de plus belle entre gaudriole, mots d'esprit et café du commerce. Mais pourquoi ça marche depuis 38 ans?

1375057

Chaque jour de semaine, sur le coup de 16 heures, 2,2 millions de Français et quelque 400.000 Belges se branchent sur (Bel) RTL pour entendre une demi-douzaine de Grosses têtes joyeusement déconner. A propos de tout. L'actu, la culture générale, la société, les auditeurs, le sexe. Beaucoup, le sexe. Et ça dure depuis le 1er avril 1977, soit 38 ans. Cette longévité formidable a longtemps été incarnée par Philippe Bouvard, son animateur originel, remplacé en 2014, à 84 ans, par Laurent Ruquier.

Ce faisant, RTL osait un pari risqué, avec en mémoire un traumatisme. Celui d'une première et seule tentative en 2000 de remplacer Philippe Bouvard. Par Christophe Dechavanne. L'opération s'était soldée par un échec cuisant qui avait obligé quelque mois plus tard la station à remettre en selle un Bouvard fier comme un coq. Celui-ci était reparti pour quatorze années de plus. Mais l'an passé, RTL lui a signifié qu'il était temps de passer la main au vu d'une érosion constante de l'audience du rendez-vous populaire et du vieillissement de la formule Bouvard de plus en plus repliée sur une même poignée d'invités. L'émission ayant aussi fort à faire avec la concurrence frontale de On va s'gêner sur Europe 1 emmenée par un certain… Laurent Ruquier! Ce dernier y fait des étincelles et en 15 ans a doublé l'audience de la case.

RTL réalise alors un double coup de maître: débaucher Ruquier pour rebooster Les Grosses Têtes et casser la dynamique de Europe 1 où, depuis, Cyril Hanouna tente de surnager avec 580.000 auditeurs de moins que son prédecesseur, cette partie du public ayant été siphonnée par Les Grosses Têtes de RTL et la nouvelle formule Ruquier. Un vrai succès. Développé ce samedi par un primetime spécial sur France 2. Qui devrait être suivi de quelques autres sur l'année.

Car la tête de cochon à la française, ça plaît. L'animateur a réussi marier des personnalités de "sa bande", genre Isabelle Mergault et Pierre Bénichou avec des piliers de l'émission hérités de la période Bouvard tels Jean-Jacques Peroni, Bernard Mabille, Laurent Baffie, Chantal Ladesou… Il accommode les jeunes et les vieux, les femmes et les hommes (là où un Bouvard cultivait un cénacle très masculin), des nouveaux et des anciens, des sages et des snipers. Ruquier a même repris le jeu de La Valise dans l'émission, créé une nouvelle dynamique mais sans bouleverser les fondamentaux. Car depuis 38 ans, c'est toujours le même ADN qui s'imprime à l'antenne.

La suite dans le Moustique du 3 juin 2015.

Sur le même sujet
Plus d'actualité