Le dernier chic punk: la carte de crédit Sex Pistols

Virgin Money, la banque de Richard Branson, lance deux cartes de crédit custmomisées Sex Pistols. 

1381741

Il est de bon ton – chez les quinquas en tout cas – de se plaindre en affirmant que “Punk is dead”. Une manière de sous-entendre que “C’était mieux avant” et que toute la pureté disponible en ce bas monde a été noyautée par les financiers et sacrifiée sur l’autel du grand capital. C’est souvent exagéré… Sauf que… Avec l’annonce de la banque Virgin Money qui édite deux cartes de crédit aux couleurs de l’art work des Sex Pistols, “Punk is vraiment dead”. L’une reproduit le graphisme de la pochette du premier (et unique) album du groupe – “Never Mind The Bollocks Here’s The Sex Pistols”, l’autre celui du single “Anarchy In The UK”. Richard Branson, patron de Virgin – qui détient les droits sur le design des disques des Pistols – ne s’embarrasse pas de questions sur la légitimité d’une institution financière à récupérer des visuels iconiques de la contre-culture. Au contraire. Tel qu’on le connait, Richard Branson doit savourer les réactions outrées d'anciens punks qui n’en sont plus et qui dirigent peut-être (ou sans doute) un cabinet d’avocats, une compagnie d'assurance  ou – qui sait – une équipe constituée de clones de Jérôme Kerviel. Le tout, à l’heure actuelle, est évidemment de savoir ce qu’en pense John Lydon – ex–Roten – leader “charismatique” (faut le dire vite) des Sex Pistols – sachant que selon nos informations, depuis l’annonce du lancement de cette carte de crédit, des cris de fantôme ont été entendus la nuit dans Londres. On pense qu’il s’agit de celui de Sid Vicious, le bassiste des Sex Pistols, mort d’overdose en 1979. A quand quand l’omnium Led Zeppelin et le prêt U2? 

Sur le même sujet
Plus d'actualité