8 trucs à éviter en festival

La saison des festivals débute ce vendredi avec le Graspop et la Fête de la Musique. Selfies, bousculades, beauferies.... On vous dit ce qui énerve le plus les autres spectateurs. Peace...

1387033

Le magazine Rolling Stone dressait voici deux ans la liste des comportements les plus irritants  en concert, mais il semble que les choses se soient empirées.  Petite piqure de rappel…

1) Prendre des photos tout au long du concert.

Ok, on ne parle de vous qui immortalisez sur votre smartphone l’un ou l’autre souvenir de votre groupe préféré, mais bien de ceux qui passent tout le concert à prendre des photos pour montrer ensuite à la planète entière qu’ils ont vécu un grand moment. D’abord,  ils n’ont rien « vécu », trop occupés qu’ils  étaient à faire leur mise au point. En plus, ils emmerdent tout le monde, gâchent la vue et n’ont  franchement pas l’air d’en profiter.  Sachez aussi que ces photos seront nulles car elles sont prises trop loin de la scène et que personne n’ira les voir sur votre Facebook ou Instagram.  Vous-mêmes, vous ne les regarderez sans doute qu’une seule fois. Et puis, vous voyez dans la fosse devant la scène les mecs avec des sacs à dos, des coups de soleil sur le front et un téléobjectif? Ce sont des photographes professionnels qui vont arroser la Toile avant même que le concert se termine.

2) Prendre des selfies.

C’est encore plus nul que le point 1.  Car, les addicts du selfie doivent évidement  tourner le dos à la scène pour prouver qu’ils sont bien à Werchter ou aux Ardentes et vous regardent donc avec leur sourire niais et leurs poses débiles.

3) Téléphoner, vérifier ses mails et alimenter son Facebook toutes les trente secondes.

A moins d’être médecin (et de garde) ou pompier, il n’y a aucune raison de s’exciter sur votre messagerie. Peace, relax, zen… Comme le chantait France Gall: « débranche« . Profitez du concert, vous avez payé pour ça. Et parfois même très cher. Un concert, ça ne se télécharge pas, ça se vit au présent et vous aurez tout le temps après d’envoyer un texto à votre copine ou de liker le dernier buzz à la con sur Stromae.

4) Les mecs qui crient « à poil »  dès qu’il y a une fille sur scène.

C’est beauf, has-been et, oui, vulgaire. Mais ça se fera encore cet été. Pitié, les mecs…

5) Réclamer pendant tout le concert son morceau favori.

Oui, c’est promis, Bigflo et Oli chanteront « Gangsta » à la fin du show et cela fait plus de vingt ans qu’AC/DC joue  « For those about to rock ‘We salute you » au dernier rappel. Inutile de gueuler pendant tout le concert après ces chansons.  Pas la peine non plus de faire son malin en demandant des titres obscurs connus uniquement de vous.

 6) Passer tout le concert à dire/gueuler que c’est nul.

Franchement, personne ne vous met un flingue sur la tempe et vous oblige de suivre le concert d’un groupe que vous n’aimez pas. En festival, il y a plusieurs scènes et des tas d’artistes qui jouent simultanément.  Un truc: si après dix minutes, vous en avez marre, ce qui est tout à fait légitime, allez au bar ou tentez votre chance ailleurs. C’est aussi comme ça qu’on fait des découvertes.

7) Les sifflets.

Il fut une époque où c’était tendance de venir au festival avec un sifflet d’arbitre UEFA et de souffler dedans pendant toute la prestation d’un DJ.  On dit bien « c’était tendance » Mais ça ne l’est plus.  On est en 2015, donc on oublie.  C’est pareil pour d’autres gadgets qui appartiennent au passé.  Non, on ne vient plus à Dour  avec son bandana en plastic vert fluo, son bracelet éponge façon joueur de tennis des années 70, son foulard rouge modèle « Renaud pochette Le chetron sauvage » ou son chien.

8) Les allers-retours devant la scène.

Si vous êtes un habitué des festivals, vous connaissez le phénomène. Généralement, le mec qui vous bouscule le plus violemment pour se rapprocher de la scène est le même qui, quelques minutes plus tard, ressort de la mêlée avec la même fougue  pour aller pisser ou vomir. Ne soyez pas ce mec.

Sur le même sujet
Plus d'actualité