5 nouveaux trucs à se raconter sur l’Euro 2016

De la victoire finale des Belges à l'hommage à Coluche: le point sur le championnat d'Europe un an pile poil avant ses débuts.

1382393

1. C'est la Belgique qui va le remporter. Du moins d'après L'Equipe, qui a simulé tout le tournoi à l'avance, grâce au jeu vidéo Fifa 2015. Le journal a sélectionné les équipes qualifiées sur base des résultats après cinq matches d'éliminatoires, il a effectué lui-même le tirage au sort puis laissé la console jouer seule… Résultat: une victoire finale de la Belgique, vainqueur successivement de la Croatie, l'Autriche et l'Islande en phase de poules, puis de la Roumanie, du Portugal, de l'Angleterre et de la France, battue aux tirs au but. Il paraît même que c'est l'attaquant Christian Benteke qui finira meilleur buteur du tournoi.

2.  Il va rapporter un max. La billetterie s'est ouverte officiellement ce mercredi. Un million de tickets grand public seront mis en vente sur Internet d'ici le 10 juillet, à des prix oscillant entre 25  et… 895 euros. 800.000 autres sièges seront commercialisés fin de l'année, quand le calendrier de chaque équipe sera connu.Normalement, avec les entrées, les droits télé et le reste, l'UEFA devrait empocher la coquette somme de 2 milliards d'euros.

3. Il va nous casser les oreilles. On a appris que c'était David Guetta qui allait en composer l'hymne et inaugurer les festivités avec un grand concert gratuit sur le Champ de Mars, à Paris. Et ça, c'est quand même une très mauvaise nouvelle.

4. Tout est (presque) prêt. Nice, Bordeaux, Lille, Toulouse, St-Etienne, Paris (Parc des Princes et Stade de France), Marseille, Lens: neuf des dix stades qui accueilleront les matchs sont déjà opérationnels. Seul le Stade des Lumières, à Lyon, est encore  en travaux. Mais il sera terminé avant la fin de l'année. A ce titre, l'Euro français est déjà une réussite. Et tant pis s'il a fallu dépenser 2 milliards € rien qu'en briques pour y arriver.

5. Coluche sera invité. Les organisateurs devraient rendre un hommage spécifique à l'humoriste le 19 juin 2016, jour du trentième anniversaire de sa disparition. On ne sait pas quoi ni qu'est-ce, mais c'est le président de l'UEFA Michel Platini lui-même qui l'a affirmé. Un euro par billet acheté pour cette rencontre du 19 juin sera d'ailleurs reversé à la fondation Coluche. Beau geste, surtout si on se souvient de l'amour immodéré du personnage pour le ballon rond. "On peut toujours trouver plus cons que les supporters: y'a les sportifs. Parce que les supporters, ils sont assis et  les autres, ils courent!"

Sur le même sujet
Plus d'actualité