Difret

Réalisé par Zeresenay Mehari. Avec Meron Getnet et Tizita Hagere - 99’.

difret_1

Alors qu’elle s’apprête à passer en classe supérieure, Hirut, une jeune Ethiopienne de 14 ans est enlevée dans la campagne et violée par son futur mari. La jeune fille parvient à s’échapper en tuant son agresseur. Elle est alors condamnée à mort par un tribunal coutumier. A Addis-Abeba, la capitale, une jeune avocate décide d’empoigner « le cas Hirut » afin de faire changer les mentalités ancrées dans les traditions patriarcales. Inspiré d’une histoire vraie qui fit jurisprudence en 1996 (la légitime défense fut accordée aux femmes et l’enlèvement prénuptial est désormais interdit), Difret (qui veut dire courage) est un premier film parfois trop scolaire mais dont le sujet touche.

Produit par Angelina Jolie (l’actrice a elle-même adopté une petite fille en Ethiopie) et primé au festival américain de Sundance, le film lève le voile sur ces pays où des femmes restent soumises à la loi de la virginité, du déshonneur et du sang versé. Pas révolutionnaire dans sa forme (malgré une impressionnante scène d’enlèvement et d’intéressantes scènes de procès), voilà un film qui parle de celles qu’on oublie trop souvent. Pour elles, donc.

Sur le même sujet
Plus d'actualité