Yannick, voici cinq vraies chansons « colère » anti-FN

Yannick Noah n'est pas le premier à s'attaquer au Front National et plus largement à l'extrême-droite. D'autres s'y sont  essayés Ad nominem ou plus subtilement. Vidéo et description de cinq chansons qui sont autant de claques.

19711

#1  Bérurier Noir – Porcherie

La jeunesse emmerde le Front National, la jeunesse emmerde le Front National.

Cette phrase résonne en 1989 lorsque les Bérus, en pleine gloire mais à la veille de se séparer, réagissent aux scores du FN lors des élections de 1988 et 89 (présidentielles, législatives et européennes). Un morceau sur une société déchantée et une fameuse claque! Et un hymne punk qui ne prend pas une ride.

#2 Pierre Perret – La Bête est revenue

Le chanteur du Zizi, l'ami des petits oiseaux, le gentil animateur des Colonies des vacances l'avait mauvaise en 1998 lorsque le FN fait 14% aux législatives. Papy Pierre, on la lui fait pas. Et tout en douceur, sans les citer, il remet les porteurs des idées du FN à leur place.

N´écoutez plus, braves gens,
Ce fléau du genre humain,
L´aboiement écœurant
De cette bête à chagrin
Instillant par ces chants de sirène
La xénophobie et la haine.
Laissons le soin aux lessives
De laver plus blanc que blanc.
Les couleurs enjolivent
L´univers si différent.

#3 Katerine – 20.04.2005

Le 20 avril 2005, Katerine sort de la Maison de la Radio à Paris et croise Marine Le Pen. Cela lui inspire une chanson où transpire tout son mépris pour la présidente du Front National. A la Katerine: sans méchanceté, avec une petite dose de fesses mais le message est clair.

#4 Carte de séjour (feat. Rachid Taha) – Douce France

La reprise de Charles Trenet la plus black-blanc-beur date de 1990. Plus qu'un brûlot anti-FN, anti-Le Pen, elle montre un visage métissé de la France. 8 ans avant que la France se découvre justement black-blanc-beur lors de la Coupe du Monde de Football. Une époque où l'on comprenait encore ce qui chantait Rachid Taha.

#5 No One is Innocent – Où étions-nous?

Le 21 avril 2002, Jean-Marie Le Pen atteint le second tour de l'élection présidentielle française. Il laisse Lionel Jospin à quai et s'en va affronter Jacques Chirac. La France est sous le choc. Le groupe No One is Innocent sort "Où étions-nous?", un texte très clair sur son combat et ses intentions. Stop aux paroles, place à l'action!

Où étions-nous ce jour, nous les langues si fertiles
Perdus dans le message de ce scrutin d'Avril
Qu'elle est triste la rose minée de l'intèrieur
Et quand la flamme est trop vive, elle consume la fleur.

Sur le même sujet
Plus d'actualité