Y a-t-il une vie après The Voice? En Belgique, pas si sûr

Samedi, TF1 passe par la case finale. Chez nous, après le tintamarre, c'est le silence radio si ce n'est un seul concert le 29 juin à Liège.

351113

Il n'y aura qu'un seul rescapé samedi soir. Au terme d'une finale qui s'annonce palpitante. Commencé à Paris le 25 février, The Voice, au fil des samedis, à coups de blinds, de duels et de lives, a livré ses quatre finalistes. Garou, Jenifer, Florent Pagny et Louis Bertignac auront donc chacun un rejeton à défendre face aux votes et aux téléchargements des téléspectateurs.

En annonçant le nom du gagnant, Nikos Aliagas mettra fin à une première saison qui a souri à TF1. Malgré des baisses d'audience constantes, le télé-crochet a attiré plus de 6 millions de téléspectateurs jusqu'aux demi-finales, dépassant régulièrement les 27 % de part d'audience.

Samedi devrait ainsi tourner la dernière page d'un phénomène à succès. En toute logique, Nonce Paolini, le P.D.G. de TF1, a annoncé mi-avril qu'il y aurait une deuxième saison. Avec les mêmes coachs? Telle est la question qui chauffe les esprits sur les blogs et les sites consacrés à l'émission, sachant que Garou pourrait être en partance pour la version québécoise.

Mais l'aventure ne s'arrête pas tout à fait là pour les talents de la première saison… En juin, les huit demi-finalistes sillonneront la France pour une tournée de dix-sept dates. Chez nos voisins, The Voice en est là…

Pour eux sonne le glas

Chez nous, en revanche, on a l'impression que la finale qui a dégainé Roberto comme vainqueur a sonné le glas du phénomène. Comment capitaliser sur le plus beau succès télé de la saison RTBF? Silence radio. Où sont passés ceux qui ont rythmé nos mardis soir? Ici et là…

Certes, on entend encore souvent la douce voix de Roberto, mais les autres? "Ces dernières semaines, je me suis surtout replongée dans mes études de droit. J'avais pris pas mal de retard" confie Giusy. Finaliste, elle a dû décliner plusieurs propositions pour des concerts pour se concentrer sur son bac.

"Le jour de la finale, l'un des responsables de Sony est venu me parler. Je lui ai dit que mes priorités étaient ailleurs pour le moment. Faire un album, j'en ai discuté avec les coachs (Senso et Greg de Joshua – NDLR), mais je me pencherai là-dessus dès que j'aurai plus de temps. J'aimerais créer quelque chose de personnel, pas juste des reprises" poursuit-elle.

L'autre atout féminin de la finale, Daisy, est, elle aussi, restée dans sa bulle. "Cela fait trois semaines que je suis malade. J'accuse le contrecoup du stress accumulé pendant l'émission. J'ai reçu des propositions pour des concerts, mais j'ai dû les refuser à cause de mon état de santé."

D'autres ont très vite rebondi. "Depuis mon éviction, je n'ai pas arrêté, raconte Julie Compagnon, éliminée lors des demi-finales. J'ai fait plein de concerts avec mes groupes (Julie and Band et les Cherries – NDLR), et j'ai également participé avec d'autres talents à la tournée de mon ancienne coach B.J. Scott."

A présent, la chanteuse aimerait composer, tout comme Lubiana qui a contacté des arrangeurs pour l'aider. "Je fais de petits concerts dans des showcases privés ou dans des festivals, mais je refuse des dates pour pouvoir travailler sur mes compositions. J'espère pouvoir proposer des choses d'ici décembre", raconte Lubiana. Celle qu'on a longtemps considérée comme étant "the voice" rêve d'enregistrer un album. "Comme tous les autres talents, je suis liée à Sony jusqu'en juillet, explique-t-elle. Mais ils ne m'ont pas contactée pour signer un contrat, donc je suppose que je devrai trouver une autre maison de disques. J'ai déjà eu plusieurs propositions, mais rien n'est encore décidé. J'ai envie d'un label qui me corresponde."

Seuls Renato et Roberto

Le quatrième finaliste, Renato, actuellement en tournée pour les Restos du Cœur, est le seul pour l'instant à avoir obtenu un contrat avec Sony, avec Roberto, le gagnant. La maison de disques associée à The Voice Belgique s'est engagée à produire deux singles et un album non seulement pour le vainqueur, comme prévu initialement par l'émission, mais également pour son premier dauphin. Elle a jusqu'en juillet pour proposer un contrat à d'autres talents.

Avec ou sans Sony, la plupart des talents poursuivent donc leur parcours artistique. Mais sans l'étiquette "The Voice". Exemple avec Roberto, qui a récemment prêté sa voix au Télévie, estampillé RTL-TVI. La télé publique n'a-t-elle pas peur de voir "ses" talents lui échapper complètement?

"Le fait que Roberto apparaisse dans des émissions et sur les ondes de la concurrence est une source de légitimité pour The Voice", explique au contraire Eric Poivre, directeur des programmes de la RTBF. "Le but n'est pas de nous approprier les artistes. Nous avons fait émerger des talents, et maintenant nous ne les gérons plus."

On ne devrait donc plus beaucoup voir ces artistes sur les chaînes de la RTBF. D'ailleurs, le projet de tournée des finalistes est tombé à l'eau. "Il n'y aura effectivement pas de grande tournée labellisée The Voice, confirme-t-il. Par contre, nous sommes en discussion pour monter un concert regroupant les talents."

Quant à une éventuelle deuxième saison, la RTBF n'a toujours pris aucune décision officielle. Elle avait trois mois à partir de la fin de l'émission pour manifester son choix à Talpa, la société détentrice des droits. "Nous sommes en train d'étudier les différents paramètres avant de donner notre réponse, affirme Eric Poivre. Les économies que nous impose la Fédération Wallonie-Bruxelles posent la question du budget." The Voice 2 en Belgique? Rien n'est moins sûr…

THE VOICE, LA PLUS BELLE VOIX
SAMEDI 12 TF1 20H50

Sur le même sujet
Plus d'actualité