Wild tales de Damian Szifron

Rire dans la Sélection officielle du festival de Cannes? Et bien si, c'est possible. l'Argentin Damian Szifron (ici produit par le maitre Almodovar) nous livre avec ces "Nouveaux sauvages" une réflexion aussi cruelle que réjouissante sur notre soi-disant civilisation dans un film à sketches en hommage à peine déguisé aux Monstres de Dino Risi.

1104566

 Féroce et jubilatoire, sa démonstration va bien au-delà de nos espérances. L'homme est un animal sauvage. La justice, le mariage, le courage, ne sont que des inventions pour cacher notre véritable nature. Mais quand c'est expliqué et démontré avec un tel brio, on ne peut que s'agenouiller. Ah oui, mention spéciale (même s'ils sont tous bien) au premier tableau qui se déroule dans un avion… On ne vous en dit pas plus… mais on est déjà certains d'une chose: On n'a pas fini d'entendre parler de ces "Nouveaux sauvages". Un coup de force qui devrait d'une manière ou d'une autre se retrouver dans le palmarès final…

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité