W.E.: Madonna se plante

Madonna aurait demandé à ses ex, Sean Penn et Guy Ritchie, de la conseiller sur la réalisation. Et franchement, ça ne se voit pas. Le postulat de départ de W.E. est pourtant intéressant.

342949

Puisque la Material Girl tente de mettre en lumière l’influence des classes sociales sur les sentiments à travers deux histoires se déroulant à deux époques différentes. Tout d'abord en 1936 avec celle de Wallis, deux fois divorcée, qui ne pourra se remarier avec le roi Edouard VIII que si ce dernier abdique pour sauver les apparences.

Et ensuite en 1998, avec Wally, donzelle mariée sans amour et frustrée par sa vie de couple. Malheureusement, la Madone signe un montage à peine digne d’un vidéoclip bidouillé dans une chambre d’étudiant.

Le tout rythmé par une bande-son kitschissime qui donne presque envie de passer ses oreilles au Destop après coup. Madonna cherche donc toujours sa place dans le cinéma… Désespérément.

Voir les salles où ce film est à l'affiche

W.E.
Réalisé par Madonna (2011). Avec Abbie Cornish, Andrea Riseborough, James d’Arcy – 119’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité