Vous n’avez encore rien vu

Ils sont treize. Treize acteurs au chevet d’un metteur en scène tout juste décédé, et qui leur propose par la voie de son exécuteur testamentaire de juger la captation filmée de la pièce Eurydice de Jean Anouilh, jouée par une jeune compagnie de théâtre.

510302

De l’avis éclairé de ces treize routiers de la scène dépendra l’avenir des apprentis comédiens. Lorsque commence la projection du film, les anciens ne peuvent s’empêcher de rejouer la triste histoire d’amour d’Eurydice et Orphée.

Et Resnais, lui, ne peut s’empêcher de s’amuser, au travers d’une mise en scène incroyablement jeune et ludique, tout entière dédiée à son amour immodéré du verbe, du théâtre et à sa passion du cinéma. Emboîtant son histoire comme des poupées russes dans une mise en abîme flamboyante confondant l’art et la vie, Resnais fabrique un théâtre d’ombres et de légendes qui s’anime en nous encore longtemps après la vision.

Réflexion sur l’immortalité de l’art, ode à l’amour éternel, dialogue métaphysique et rigolard avec la mort, œuvre testamentaire d’un cinéaste visionnaire? Le film est tout cela à la fois et encore bien plus: la preuve que Resnais, à près de 90 printemps, est bien le cinéaste français le plus inventif et le plus libre de sa génération.

Et nous gageons notre chemise que vous n’avez encore rien vu!

Voir les salles où ce film est à l’affiche

Vous n’avez encore rien vu
Réalisé par Alain Resnais. Avec Sabine Azéma, Pierre Arditi, Mathieu Amalric – 115’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité