The Voice: le débriefing du cinquième live

Que de rebondissements à l'issue de ce 5e live! Les Coachs s'amputent de deux figures emblématiques de The Voice: Lubiana et Megan, mais également de Caroline et de Juliane. Ont-ils fait le bon choix?

334493
La soirée commence peinard, sur une reprise de Bob Marley plutôt bien balancée par les cinq membres du jury. Même Lio, qu'on avait pourtant crue aphone la semaine dernière, semble avoir retrouvé son tout petit brin de voix. Pour ne rien gâcher, coiffeuses, maquilleuses et stylistes se sont enfin décidées à ne pas gâcher l'esthétique du show, comprenant un peu tard que le style maquillage à la truelle et robes tartignoles est passé de mode. On peut le dire, les Talents sont beaux en vitrine de ce cinquième live.

Autre véritable effort de la production: le choix des morceaux! Réputée anglophile depuis le début, The Voice Belgique dégaine son répertoire francophone face à une inquiétante baisse d'audience, proposant une bonne moitié des chansons dans la langue de Johnny. Ca a dû faire des heureux. Un bilan positif pour commencer, donc. C'était sans compter l'impression désagréable laissée par l'élimination de Lubiana et Megan.

L'ex-chouchoute de la team Joshua, qui nous avait scotché dès les premières mesures de son Blind, s'affichait encore sans peine il y a quelques semaines comme favorite dans la course à la première marche du podium Endemol. Quelle déception de la voir se vautrer sur son « Cargo de Nuit », mâchant ses mots, accumulant les fausses notes. La décision de ses coach est sans appel: face à une Giusy talentueuse et très appréciée du public, la charismatique chanteuse à noeuds passe à la trappe. Un choix raisonnable… Pourtant, le pincement de coeur est bel et bien présent.

Heureusement, le flop de Lubiana n'est pas partagé par tous les candidats. Sauvé par le public avec raison, Renato offre la première prestation digne de ce nom sur le très groovy « Valerie » d'Amy Winehouse. L'énergie communicative de ce jeune chanteur a tôt fait d'entraîner le public avec lui, tapant des mains, le sourire aux lèvres tout du long. L'autre moment fort est délivré de la voix quasi-pro de Roberto. Commençant a capella, le jeune homme profite d'une standing ovation dès sa montée sur le « Blues du Business Man » de Starmania, émouvant son coach aux larmes. Retenons également le joli passage de l'étonnante Daisy et le « Think » pêchu qu'a livré Léonie. C'est tout, pour aujourd'hui.


Voice +

  • The Voice prouve qu'elle a encore quelques surprises à délivrer. Pour ceux qui n'y croyaient pas: non, ce télé-crochet n'est pas truqué.

  • L'émotion est réellement au rendez-vous. On s'y attache, à ces chanteurs en herbe, mine de rien.

  • L'effort fourni par la production pour redresser la barre d'une émission en perte de vitesse.

  • Pour une fois, l'invité (M.Pokora) ne donnait pas envie de zapper… Même si c'était pour en rigoler.


Voice –

  • Maureen, apparemment un peu fatiguée par tous ces lives.

  • Les prétendus coups de gueule du jury. C'est bon, on a compris.

  • La smartroom dévoile ses limites face à une Caroline dépitée devant des tweets désagréables concernant sa prestation.


C'est dit : « Elle a un charisme assez charismatique » Greg, parlant de Daisy.

Sur le même sujet
Plus d'actualité