Viva For Life pour venir en aide aux enfants pauvres

La RTBF se met au défi d’aider les enfants pauvres. Trois animateurs seront enfermés dans un cube pour un marathon musical de 144 heures!

997502

Face aux chiffres affolants d’enfants belges sous le seuil de pauvreté, la RTBF n’a pas hésité à agir pour sortir cette "cause silencieuse" de l’anonymat. Elle a donc lancé une récolte de fonds baptisée Viva For Life. VivaCité, fer de lance de l’opération, a partout en Belgique suscité des défis au profit des associations. Le sien sera relevé du 17 au 23 décembre prochains par un trio d'animateurs maison. Sébastien Nollevaux, Sara de Paduwa et Raphaël Scaini seront enfermés six jours et six nuits dans un studio radio en forme de cube de verre sur la place Saint-Etienne de Liège. Leur mission: y faire les DJ en se relayant pendant 144 heures de musique sans interruption. Et sans manger de nourriture solide. Leur entrée le 17 et leur sortie le 23 seront suivies lors de directs télé spéciaux sur La Deux, en présence de Pascal Obispo, parrain de l'opération. Et toute la semaine, plusieurs artistes (Axelle Red, Julien Doré, Suarez, Noa Moon, etc.) se produiront sur un podium attenant.

A l’approche du défi, Sara de Paduwa, l’animatrice des matinales bruxelloise de Viva, stresse un peu. "On y est presque, là. Mais j’y vais en confiance. D’abord, nos tests médicaux et psychologiques sont bons. Ils ont essayé de détecter nos addictions, nos phobies (rires). Le psy nous a dit aussi qu'il faut toujours anticiper le fait qu'on va peut-être craquer. Le cap fatidique, c’est après trois jours intensifs, avec de courtes périodes de sommeil. Et moi, quand je suis fatiguée, j'ai tendance à monter dans les tours. De plus, on ne mangera que de la nourriture liquide." Enfermés six jours dans le cube, les animateurs auront des périodes pour eux dans leurs espaces personnels, certes exigus, mais privatifs. "On peut couper, s'isoler. C'est pas Secret Storyavec caméra jusque dans la douche", rigole Sara.

Au micro, chaque animateur animera chaque fois des plages de quatre heures d’antenne musicale d'affilée avant de passer la main. "Le 17 décembre, après avoir été enfermés par notre parrain Pascal Obispo, c’est Sébastien Nollevaux qui commencera de 18 à 22 heures, puis moi, explique Sara. On n'aura donc chaque fois que 8 heures de battement entre deux sessions de disques choisis et "achetés" (5 euros minimum le morceau) par les auditeurs. Ils pourront piocher dans les playlists réunies de VivaCité, Classic 21 et Pure FM. Il y aura aussi sûrement des invités surprises, mais les organisateurs du projet ne nous disent pas tout. On est les cobayes qu'on va mettre en cage."

Avant cela, les trois animateurs se sont aussi frottés à la réalité des familles pauvres de Belgique. Chacun a réalisé un reportage bientôt programmé en télé. "J'ai été à Liège chez Christine et ses deux enfants. Une belle rencontre avec quelqu'un de digne et courageux. Son quotidien, c'est en permanence "comment je vais payer ça, puis ça, et comment je vais faire pour ça…". Elle avait envie de parler de cette survie et se sentait moins seule du fait qu'on s'intéresse à elle. Et elle délivre un message au nom d'autres personnes qui n'osent pas parler de leur réalité. L'avoir vue et vécue de près, c'est la claque. Et les chiffres sont affolants, intolérables."

VIVACITE – VIVA FOR LIFE

Du 17 au 23 décembre, VivaCité

LA DEUX

Le 17 dès 18h00 / Le 23 dès 18h00

www.vivaforlife.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité