Vis ma vie de prof

Les jeunes enseignants abordent la rentrée le ventre noué alors qu'un brûlot sort en librairie pour dénoncer leur malaise. Une jeune prof sans illusions se confie.

936595

A votre tour de nous raconter vos expériences en tant que professeur, éducateur, parent,…

Pour initier le débat quelques phrases chocs tirées de l'interview de Laura réalisée dans le Moustique de ce 4 septembre. Elle y raconte sans détour la peur, le sentiment d'être prof aujourd'hui…

"Je n'ai pas de formation de gardien de zoo"

"Une classe facile, c'est l'exception."

"Je pensais devenir pédagogue, mais je me rends compte
que je fais surtout un boulot d’éducatrice et de psy."

C'est la rentrée… Youpi?
Laura – Oh, si seulement! Mais c'est toujours la même chose, la semaine de rentrée est pour moi la plus dure de l’année. J’ai la boule au ventre, je dors très mal, j’ai même des bouffées de chaleur, parfois. Et je fume comme un pompier! (La suite dans votre Moustique)

Postez votre commentaire et nous le publierons après relecture. Prolongez l'expérience.

Vos témoignages

Philippe

Je suis enseignant et j'aime mon métier. Je veux le défendre mais tant que le Gouvernement ne consent pas à investir plus dans l'avenir de nos jeunes(encadrement, matériel, réelle réflexion pédagogique, écoute des profs) on ne s'étonnera plus de la démotivation de certains enseignants… Actuellement, l'école est dirigée par des économistes et, c'est le drame, car il n'y a plus de place pour les pédagogues ! En effet, dans le système actuel, toutes les portes restent ouvertes. Le plus nul peut toujours s'en sortir. Plus d'échec car le redoublement coûte ! Voici un exemple discours contradictoire : "Tu as encore raté ton CEB mais bravo car, vu ton âge, tu dois passer en deuxième S !!!" … En outre, l'école vieillit et n'est plus "à la page". Nous rivalisons avec les "nouvelles assuétudes" : sur internet, des I-pad/pod/GSM et des jeux vidéos… Aux yeux du jeune, quel est alors l'intérêt d'aller s'enfermer 8 heures dans un local avec un tableau noir sur lequel un prof écrit encore à la craie ??? A méditer …

Anne

Oui, c'est un métier exigeant. Non, ce n'est pas toujours facile de jongler entre les cours à donner, les problèmes de sociabilité à régler, en classe ou en salle des profs, mais c'est un métier gratifiant, car nous travaillons avec des personnalités tellement différentes dont certaines sont très attachantes. Et je râle aussi sur certaines classes plus difficiles, sur les tâches administratives de plus en plus nombreuses, mais chaque année, (il me reste 3 ans à prester) je me dis : cette fois on va faire du bon boulot, les classes seront différentes, j'ai plein de projets qui vont marcher…pour parfois déchanter après 3 semaines, c'est vrai… Mais travailler dans un bureau, avec d'autres collègues qui ne sont pas toujours sympas et qu'on doit "se taper" quotidiennement, ou sous les ordres d'un chef qu'on n'apprécie pas vraiment… A choisir, je préfère ma classe et mes élèves…

Sur le même sujet
Plus d'actualité