Twixt

A la croisée des chemins entre le gore de base, le Tim Burton soft et le Peter Jackson de Lovely Bones, Francis Ford Coppola réalise un film très personnel et ludique.

338379

Qui baigne dans la noirceur, mais se voit régulièrement illuminé par la beauté des images et par des péripéties inattendues. A l’arrivée, on obtient un récit à plusieurs niveaux de lecture. Où un écrivain sur le déclin arrivé dans un village paumé pour tenter d’y promouvoir sa dernière livraison se retrouve confronté à la fois à un meurtre non élucidé et à des cauchemars où il pense croiser l’adolescente disparue des années plus tôt.

Au prix d’une plongée dans ses souvenirs les plus douloureux, le plumitif décidera d’utiliser toute cette matière pour le moins glauque au service de son prochain bouquin. Brillamment porté par un Val Kilmer les kilos en plus et l’ego en moins, Twixt s’affranchit des règles hollywoodiennes du formatage qui ont trop souvent exercé un droit de cuissage contre-productif sur Coppola.

Même si le sujet central (les affres de la création) n’est pas original, son traitement, quant à lui, s’avère décapant.

Voir les salles où ce film est à l'affiche

Twixt
Réalisé par Francis Ford Coppola (2011). Avec Val Kilmer, Bruce Dern, Elle Fanning – 89’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité