Toutes les préoccupations classées par thèmes

Santé, travail, famille, environnement... Toutes les préoccupations des Belges classées par thèmes.

36772


La santé

Top 3 des priorités des priorités

1. La qualité et l'accessibilité des soins médicaux
2. La santé de vos proches
3. Les perspectives offertes par la recherche médicale

Mais encore…

La santé est LA préoccupation n° 1 des Belges. Mais elle l'est plus encore pour les couches de la population les moins favorisées.

Les indépendants, qui bénéficient pourtant d'une moindre couverture médicale, sont les moins préoccupés par la qualité et l'accessibilité des soins médicaux. En revanche, 100 % des inactifs considèrent ces questions comme importantes.

Les ouvriers sont plus sensibles que les autres catégories professionnelles aux perspectives offertes par la recherche médicale.

La famille

Top 3 des priorités des priorités

1. La qualité de l'enseignement
2. L'avenir social et professionnel et le comportement de vos enfants
3. L'avenir des personnes âgées

Mais encore…

Quand il s'agit de famille, les interrogations des Belges tournent majoritairement autour de l'avenir de leurs enfants.

Pour quasiment tous les sujets d'ordre familial, les femmes se montrent sensiblement plus préoccupées que les hommes.

Les plus âgés sont moins soucieux de l'avenir de leurs enfants que les nouvelles générations de parents.

Le travail

Top 3 des priorités

1. Le maintien du système de pensions
2. Une bonne ambiance de travail
3. Votre épanouissement personnel

Mais encore…

Le groupe social le moins favorisé est le plus attentif à la question de sa retraite. C'est aussi au sein de ce groupe que les possibilités d'avancement professionnel sont jugées les plus importantes.

Un niveau d'éducation inférieur sensibilise plus aux sujets touchant au travail. En revanche, la catégorie des indépendants leur accorde moins d'importance que la moyenne.

La réduction du temps de travail et l'encouragement au temps partiel ne sont pas des sujets prioritaires, bien qu'ils soient plus souvent plébiscités par les femmes que par les hommes.

L'environnement

Top 3 des priorités

1. La qualité des produits alimentaires
2. La lutte contre la pollution
3. La lutte contre le réchauffement climatique

Mais encore…

Dans le classement général des préoccupations des Belges, le réchauffement climatique n'arrive qu'en 38e position. Soit tout de même 9 places de mieux que la question de l'avenir communautaire du pays.

La lutte contre le réchauffement climatique touche plutôt les femmes, ceux dont le niveau d'éducation est bas et les ouvriers.

Hormis le commerce équitable, les groupes sociaux les plus défavorisés sont systématiquement plus sensibles aux questions environnementales que les plus aisés. C'est aussi vrai chez les Belges francophones ayant un niveau d'éducation inférieur.

Les questions de société

Top 3 des priorités

1. La qualité de vie
2. Le maintien de la propreté publique
3. La protection de la vie privée

Mais encore…

Si le Top 3 des priorités ci-dessus ne tenait compte que des sujets considérés comme "très importants", la question de la lutte contre les extrémismes religieux se classerait en deuxième position.

Les hommes sont beaucoup moins sensibles que les femmes au débat sur l'égalité des sexes.

Globalement, plus le niveau d'éducation des individus s'élève, moins les sujets de société les préoccupent.

L'argent

Top 3 des priorités

1. Le maintien du pouvoir d'achat
2. La fiabilité du système bancaire
3. Le taux d'imposition

Mais encore…

Concernant les questions d'argent, les Belges ayant des enfants sont moins préoccupés par le maintien du pouvoir d'achat et la fiabilité du système bancaire.

Il y a plus de Belges pour considérer que gagner au Lotto est "très important" qu'il y en a pour dire que le confort financier et la richesse sont "très importants".

Curieusement, la perspective d'impôts élevés préoccupe plus les inactifs que les indépendants.

Le couple

Top 3 des priorités

1. L'harmonie au sein de son couple
2. L'entente sexuelle
3. Garder son couple toute la vie

Mais encore…

Les femmes sont sensiblement plus attentives que les hommes à la survie du couple et aux risques de séparation.

C'est dans les groupes sociaux les plus défavorisés que l'on craint le plus la séparation. En revanche, la question de l'entente sexuelle y semble moins cruciale.

L'harmonie en couple, l'entente sexuelle et la possibilité de trouver l'âme sœur sont plutôt des préoccupations des groupes sociaux plus élevés.

Le logement

Top 3 des priorités

1. Disposer d'un confort et d'espace suffisant, éventuellement d'un jardin
2. Les taux d'intérêt et l'endettement
3. Accéder à la propriété

Mais encore…

À Bruxelles, où il est notoirement plus difficile de s'acheter un logement, on semble moins intéressé par la hausse des prix ou les niveaux des taux d'intérêt.

En Wallonie, le prix des loyers apparaît parmi les sujets considérés comme les moins importants. En revanche, les Wallons se préoccupent plus de l'accès à la propriété que dans la capitale.

Le Belge a toujours "une brique dans le ventre", puisque le fait de trouver ou de garder son logement via une location n'est important que pour une personne sur deux, contre 82 % pour l'accès à la propriété.

Les loisirs

Top 3 des priorités

1. S'accorder suffisamment de temps libre
2. La qualité de l'information dispensée par les médias
3. La promotion de la culture

Mais encore…

La qualité de l'information dans les médias, la promotion de la culture et l'existence d'infrastructures sportives sont systématiquement plus présentes dans les inquiétudes des groupes sociaux les moins favorisés.

Les plus jeunes et les personnes dont le niveau d'éducation est élevé privilégient les loisirs personnels. Les groupes sociaux moins favorisés préfèrent les loisirs collectifs.

Les activités culturelles sont plus souvent plébiscitées par les groupes sociaux les plus favorisés.

La politique

Votre Top 3 des priorités

1. L'avenir économique du pays
2. Le droit d'expression
3. La défense de la démocratie

Mais encore…

Si on se limitait aux sujets jugés "très importants", la liberté d'expression et la défense de la démocratie passeraient devant l'avenir économique du pays au classement des préoccupations politiques.

Ce sont les groupes les moins éduqués et les plus défavorisés qui se montrent les plus inquiets pour l'avenir communautaire du pays.

C'est pour les Bruxellois et les plus âgés qu'apprendre la langue de l'autre communauté est considéré comme le plus important.

Sur le même sujet
Plus d'actualité