Tout ça… Je rêvais d’un autre monde

L'équipe de Tout ça ne nous rendra pas le Congo n'aime pas la répétition. Après les formats longs de l'année dernière, place donc aux formats courts, dans la lignée directe de Strip-Tease.

19847

L’équipe de Tout ça ne nous rendra pas le Congo n’aime pas la répétition. Après les formats longs de l’année dernière, place donc aux formats courts, dans la lignée directe de Strip-Tease.

Mais là où les portraits de l’émission qui déshabillait les Belges se suffisaient à eux-mêmes, ceux de Tout ça… font naître de la frustration. Illustration parfaite avec ce reportage de seize petites minutes consacré à Dominique, partisan de la « simplicité volontaire ».

En clair: moins de voiture, de GSM, de PC et de télé. De quoi se faire passer pour un « taliban vert » en moins de deux. Il l’avoue d’ailleurs lui-même: « Je pousse peut-être le bouchon d’un coup très loin. » Et ses proches ont de plus en plus difficile à le suivre.

Dominique, un homme des cavernes? Oui, répond sans hésiter son fils adolescent. Un incompris, en tout cas. Un homme qui concentre sa volonté sur le sauvetage de la planète. Mais qui n’en est pas moins touchant lorsqu’il se rend compte que sa femme ne le suit plus ou dans sa volonté d’entretenir le dialogue avec des enfants pour le moins rétifs.

On n’en dira pas plus parce que… le sujet s’arrête là! On aurait bien aimé pourtant en savoir plus: va-t-il faire des compromis ou se murer dans son intransigeance au risque de se couper de tout le monde? On pourrait bien sûr l’appeler pour lui demander la suite. Mais comment fait-on s’il n’a pas le téléphone? – P.D.G.

9 mars: 22h00 LA UNE Tout ça… Je rêvais d’un autre monde

Sur le même sujet
Plus d'actualité