Tomorrowland 2014 – Un second week-end bien lancé

Ils étaient plus de 180.000 le weekend dernier. Ils sont à nouveau 180.000 à fouler la plaine du plus exclusif des festivals pour son 10ème anniversaire. Voici nos premiers tops et flops de cet Eurodisney de la dance. 

1150991

UP Le nouvel opéra à ciel ouvert et ses balcons à faire pâlir tous les clubs techno de la planète (Photo), le pont en bois réalisé par l'architecte flamand Arne Quinze, ses messages gravés dans les dalles et ses demandes en mariage, les burgers maison du chef doublement étoilé Bart De Pooter, les sets calibrés au millimètre de Carl Cox, Adam Beyer ou Chris Liebing.
 
DOWN
Ils nous avaient promis monts et merveilles. Mais force est de constater que les bracelets connectés inaugurés cette année clignotent dans tous les sens sans qu'on sache vraiment pourquoi. Dommage. Ces modèles high-tech permettant de faire une friend request sur Facebook au moindre contact avec un autre bracelet étaient pourtant l'une des nouveautés les plus intéressantes de cette édition anniversaire.      
 
WHAT THE FUCK
À Tomorrowland, on soigne son look. Ou son accoutrement. On a ainsi croisé des anges, des tigresses, des dinosaures, des superheros, des femmes-bonbons et même des tyroliens. Cool. Mais faudrait pas non plus que ça vire au carnaval de Binche.
 
LE CHIFFRE 1.000.000. C'est le nombre de bières écoulées le weekend dernier. Et non, ce n'est pas un concours

Sur le même sujet
Plus d'actualité