Thor: Si j’avais un marteau…

Quoi? Kenneth Branagh, grand spécialiste des adaptations de Shakespeare au cinéma (Hamlet, Beaucoup de bruit pour rien), fait un film de superhéros? Eh bien oui!

28981

Si l'on pouvait attendre de lui qu'il injecte dans cette superproduction une forme de classicisme anglais, il n'en est rien. Car Branagh nous sert la panoplie tout entière: effets spéciaux, discours grandiloquents, bagarres épiques. Il joue le jeu à fond. Et pas que pour le pire…

Pour l'histoire, Thor est appelé à devenir roi. Mais le jeune homme arrogant va faire une gaffe de trop et comme il est trop vieux pour que son père l'envoie dans sa chambre, Odin décide tout simplement de lui retirer ses pouvoirs de superhéros et de l'envoyer sur terre. Où il n'a qu'à croupir comme un vulgaire mortel. Là, il va rencontrer Natalie Portman qui fait des analyses scientifiques. Et comme il n'est quand même pas si con, il va se la faire. Sauf qu'il a d'autres soucis quand même: il doit sauver le royaume d'Asgard. Son père Odin est mort et son méchant frère veut prendre le pouvoir. Il va donc devoir passer par la case "J'ai compris, je suis devenu un adulte responsable" pour pouvoir récupérer son marteau magique et casser la gueule à tous ceux qui lui veulent du mal. Du grand spectacle avec une pointe d'humour. Ni plus, ni moins.

Thor
Réalisé par Kenneth Branagh. Avec Anthony Hopkins, Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston – 114'.

Sur le même sujet
Plus d'actualité