Tango libre

Quand l’univers du tango rencontre celui de la prison, ça fait boum. Avec François Damiens en maton romantique...

652053

Des pas de danse retentissent dans une prison. Des souffles se mélangent, des hommes s’enlacent et repoussent un instant les murs de leurs cellules.

Il y a des films imparfaits, mais dont quelques scènes suffisent à vous rendre heureux. Tango libre fait partie de ceux-là. C’est l’histoire d’une femme amoureuse de trois hommes en même temps (un gardien de prison et deux détenus) qui va tout faire pour les libérer. Grâce à la danse.

Une confrontation d’univers aux antipodes, sublimée par Frédéric Fonteyne (Une liaison pornographique, La femme de Gilles), l’un de nos meilleurs réalisateurs. “Faire entrer le tango et un univers féminin dans la prison était un élément subversif qui me plaisait. Je trouvais que le tango était une belle métaphore du combat qu’il peut y avoir entre un homme et une femme.

Pour illustrer cette histoire d’amour hors norme, quatre comédiens au talent brut (irrésistible Sergi Lopez en tête) et une mise en scène sensuelle. Le résultat? Un hymne original à la liberté de vivre et d’aimer comme on l’entend.

Si on s’engage dans l’amour, on peut faire beaucoup de conneries, on peut faire beaucoup de mal, on peut faire foirer beaucoup de choses, on peut se retrouver dans des situations impossibles, mais c’est la seule manière dont on peut se libérer dans ce monde. L’amour peut nous racheter malgré nous” rappelle Frédéric Fonteyne. Belle échappée. – J.G.

Voir les salles où ce film est à l’affiche

Tango libre
Réalisé par Frédéric Fonteyne. Avec François Damiens, Anne Paulicevich, Sergi Lopez, Jan Hammenecker et Zacharie Chasseriaud – 97’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité