Syngué Sabour, Pierre de patience

L’écrivain afghan de langue française Atiq Rahimi adapte magnifiquement son propre roman, qui lui a valu le prestigieux prix Goncourt en 2008. 

815655

Tout entier construit autour de la parole libératrice de la jeune femme, le film échappe au risque du monologue littéraire grâce à une force d’évocation rare, une narration puissante et une actrice exceptionnelle – la sublime Golshifteh Farahani, découverte dans A propos d’Elly de l’Iranien Asghar Farhadi.

Avec une intensité toute persane, elle dit la première nuit, les secrets enfouis, ceux que sa chair a gardés comme des empreintes muettes ayant marqué son corps en silence, puisque "ceux qui ne savent pas faire l’amour font la guerre".

L’époux gisant devient malgré lui sa Pierre de patience, celle qui contient tous ses secrets, et qui peut à tout moment éclater. Ce qui est beau dans ce film, c’est que l’on entre dans l’intimité de cette femme comme par effraction, et que l’on en ressort libéré, ébloui, ému. A lire et à voir absolument! –

Syngué Sabour, Pierre de patience
D’Atiq Rahimi. Avec Golshifteh Farahni, Hamidreza Javdan, Hassina Burgan – 102’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité