Super 8

Dans Super-8, il y a des gamins à vélo, une créature qui débarque à l’improviste et des parents dépassés par les événements. Bref, l’hommage à E.T. est omniprésent.

43285

Mais ce qui plaît surtout dans l’histoire de ces gosses perçant un dossier classé secret-défense en tournant un film amateur, c’est le mélange des genres. Puisque ce film commence comme une sorte de Rencontres du troisième type, continue à la Poltergeist et se termine comme un Goonies bien gore. Osé et réussi sur la forme, Super-8 est par contre perfectible sur le fond. Car son intrigue extrêmement bien construite au début perd de sa force à cause d’une fin plus convenue. Et nous sortons de la projection avec l’impression mitigée d’avoir vu un excellent thriller, qui aurait cependant pu se transformer en film inoubliable au prix de quelques resserrages de boulons.

<iframe allowfullscreen= » » frameborder= »0″ height= »349″ src= »http://www.youtube.com/embed/InxXXEDO-SI » width= »425″></iframe>

Sur le même sujet
Plus d'actualité