The Subs – Les punks de l’électro

Eternels trublions électro belges, les Gantois The Subs n’affichent ni la prétention arty de Justice ni la subtilité brutale de Vitalic.

28376

Mais leurs hommages décomplexés à la techno rave du début des années 90 et un talent époustouflant pour construire leurs sets live en ont fait une valeur sûre. Punk, efficace et jouissive, l’électro des Subs atteint une dimension supérieure avec "Decontrol", deuxième album en forme de bâton de dynamite.

Une machine de guerre destinée à exploser les scènes des festivals, mais dont l’inspiration doit à nouveau être cherchée dans la musique des années 90, de T99 à Fatboy Slim. "Les structures sont plus chanson, plus rock finalement", révèle Jeroen, "Papillon" pour les fans. "Nous n’essayons pas d’être hyper-créatifs, mais plutôt efficaces, on soigne les sons et les mélodies."

L’inclusion du Louviérois Highbloo, 20 ans, confirme aussi l’aspect intercommunautaire des Subs après leur sulfureux Pope Of Dope en compagnie des Liégeois Party Harders. Un titre culte et très 14e degré qui a fait l’objet d’un buzz en Flandre et sur Youtube mais n’a été que peu soutenu par les médias wallons. "Ils ont pris ça au premier degré. C’était un délire complet, mais on en est fiers!"
Bernard Dobbeleer


The SubsDecontrol
N.E.W.S.

The Face Of The Planet
<iframe allowfullscreen= » » frameborder= »0″ height= »269″ src= »http://www.youtube.com/embed/vwqLBjUcWe0″ title= »YouTube video player » width= »425″></iframe>

Sur le même sujet
Plus d'actualité