The Strokes: La loi des cycles (écoute intégrale)

Considérés comme les sauveurs du rock avec un premier album il y a dix ans, les New-Yorkais stylés reviennent en Converse et en libérateurs.

21388

"C'est toujours la même cuisine, mais il y a plus de chefs qui s'activent aux fourneaux". Julian Casablancas, chanteur overlooké des Strokes, a le sens de la formule. Apparus en rangs serrés derrière Casablancas en 2001, les quatre autres membres de l'élégante formation new-yorkaise découvrent les joies et les contraintes de la démocratie sur un nouvel album annoncé comme la gâterie rock and roll la plus croustillante de l'année.

Pour la première fois, ils partagent le songwriting et chacun y va de sa petite idée. Seul musicien à n'avoir rien publié en solo pendant la longue pause des Strokes (cinq ans), le guitariste Nick Valensi décrit des sessions d'enregistrement partagées entre moments euphoriques et violentes tensions. Le résultat est pourtant à la hauteur et ne donne nullement l'impression d'avoir été le fruit d'un compromis durement négocié.

En trente-quatre minutes et dix morceaux, les Strokes montrent que le meilleur chemin entre le point A et le point B a toujours été la ligne droite. Si les Strokes s'autorisent quelques bidouillages électro/new-wave (Metabolism) et osent ajouter une ligne reggae (l'euphorique Machu Picchu), ils restent fidèles à cette urgence pop sans jamais tomber dans l'autoplagiat. Ils ne signeront plus jamais un album magistral comme "Is This It?" (premier du nom), mais ils restent essentiels. Et loin devant la meute…

Ecoutez cet album sur le site officiel du groupe

The Strokes
"Angles"
Sony/BMG

[IMAGE1]

Sur le même sujet
Plus d'actualité