Sightseers/Touristes

Wheatley filme l’odyssée tueuse et fantaisiste d’un couple de serial killers. Du jamais-vu. Coup de cœur.

790541

Avec son embonpoint, la barbe de trois jours et le regard placide, l’Anglais Ben Weathley a tout l’air du boucher du coin. Et au fond, c’est à peine trompeur.

Car le garçon aime la bidoche qui saigne et le cinéma. Beaucoup. Nous l’avions découvert il y a quelques mois avec le déroutant Kill List, déambulation sous acide de deux tueurs à gages sérieusement dérangés.

Sightseers, nouvelle livraison du bonhomme, nous met quelques grammes de folie en plus et vient confirmer notre impression: adepte du cinéma malpoli, gore et réaliste, Wheatley est bel et bien le nouveau maître du cinéma de genre.

A l’instar de Kill List, le film commence comme un drame social façon Ken Loach. Chris et Tina, deux banlieusards fringués Prisunic un peu bas de plafond et fous de caravaning, entament un voyage dans le Nord de l’Angleterre. Au programme: chaussures de marche, visite de musées, camping et découverte de la lande. Rien de plus normal, jusqu’au moment où Chris observe le manège anti-écolo d’un touriste négligent. Quelques minutes plus tard, l’affreux Jojo finit en mou pour le chat, sous les roues de la caravane…

C’est le premier crime d’une série que va commettre ce couple mal assorti et dont l’occupation principale devient d’occire tous ceux qui les dérangent. Comédie trash, souvent hilarante et toujours méchante, cette équipée tueuse aux allures de conte de fées noir n’est pas qu’un simple exercice de style à la mécanique bien huilée.

Filmant la campagne anglaise avec une poésie inattendue, c’est un passé nostalgique que Wheatley convoque au gré des pérégrinations du couple qui essaie de sauver les vestiges d’une civilisation (celle où les valeurs étaient de mise) comme de sa propre relation.

A la manière d’un Romero auscultant la rage sociétale avec ses zombies, le cinéaste s’attaque avec violence et un humour dévastateur aux dérives de notre société consumériste. Et nous fait suivre les exactions de ces Bonnie and Clyde du pauvre avec un plaisir foutrement libératoire.

Sightseers/Touristes
Réalisé par Ben Wheatley. Avec Steve Oram, Alice Lowe, Eileen Davies – 89′.   

Sur le même sujet
Plus d'actualité