On s’ennuie devant The Voice

Dans la grande aventure The Voice Belgique, les semaines suivent et... se ressemblent. Quitte à se répéter, il faut pourtant l'avouer, le frisson musical manque à l'appel du télé-crochet de la RTBF.

1285055

Et particulièrement lors de ce cinquième blind: un cookie sans pépites, un peu raté et vraiment fade. La preuve avec la profusion de revenants, ces talents qui s'étaient déjà présentés lors des précédentes éditions du show, comme Marie-Eve lors de la deuxième saison ou encore Manon, venue pousser la chansonnette l'an passé. Pas de bol, elle ne sera finalement pas sélectionnée.
 
Et pour continuer dans le déjà-vu, cette dernière fait partie par alliance de la famille Pagna, dont Laurent a gagné The Voice Belgique en 2014. Son compagnon, Fabrice Pagna, est également venu défendre l'honneur de la fratrie avec Superstition de Stevie Wonder. Titre qui lui vaut d'intégrer l'aventure dans l'équipe de Jali. Du côté des coachs, l'ambiance est toujours aussi peu festive. Les répliques se suivent sur un ton monocorde. L'enthousiasme si communicatif des années précédentes a laissé place à des faux-semblants.

On ne mentionnera même pas les questions du type "Tu lui parles à ta guitare? Tu lui murmure quoi?" que pose Walid aux candidats. Ah si, trop tard, on l'a fait. Pour terminer sur une note positive et l'espoir d'une explosion de talents dans le dernier blind qui sera diffusé la semaine prochaine, on mentionnera tout de même la très belle voix de Sanae, qui malgré un stress certain, a convaincu tout le monde avec sa reprise de Redemption Song. C'est tout, pour le moment.

Sur le même sujet
Plus d'actualité