Samba Rio!

Nous avions quitté Blu, ara pataud et courageux, en pleine effervescence du carnaval à la fin de Rio. C’est précisément au même endroit qu’on le retrouve, père de trois petits que lui a donnés Perla.

1071792

Parfaitement intégrés à la vie oisive des humains et à leur technologie high-tech, ils décident de quitter leur nid douillet pour l’Amazonie où on aurait découvert des perroquets bleus de leur si rare espèce… On ne peut pas dire que Saldanha n’innove pas dans cette suite. Le réalisateur brésilien rajeunit singulièrement l’âge de son public avec de l’humour très premier degré et truffe son dessin animé de (trop) nombreux moments chantés, qui ralentissent l’action, mais ne manquent pas d’originalité (comme la tordante reprise de I Will Survive par un cacatoès revanchard). Très gêné aux entournures par son style patchwork, son explosion de couleurs démentielles et des scènes abracadabrantes, le film manque plus d’une fois de s’écraser par terre. C’est compter sans l’incroyable numéro d’équilibriste du réalisateur, qui, regardé avec des yeux d’enfant, est une symphonie visuelle de tous les instants ponctuée de grands moments de bravoure. – Th.V.

> RIO 2, réalisé par Carlos Saldanha. Avec les voix de Jesse Eisenberg, Anne Hathaway, Andy Garcia – 102’ .

Sur le même sujet
Plus d'actualité