Salmon Fishing In The Yemen

Une romance servie par d'excellents acteurs, qui devrait faire mordre à l’hameçon les amateurs du genre.

351033

Évidemment, on devine tout dès le départ! On sent bien que ce scientifique spécialisé dans la pisciculture n’est pas si obtus qu’il n’en a l’air.

On a compris qu’il se laissera finalement convaincre d’élever des saumons en plein cœur du désert aride du Yémen. Et on se doute qu’il arrivera à attirer aussi bien les poissons que sa collègue dans ses filets. Mais confiée à des acteurs très en forme (mention spéciale à Kristin Scott Thomas dont le rôle de teigne lui va à ravir), réalisée par l’auteur du savoureux Chocolat et saupoudrée de quelques délicieuses pointes d’humour absurde britannique, cette adaptation d’un roman du même nom ne boit pas la tasse.

Loi du genre oblige, on n’échappe évidemment pas à quelques scènes tire-larmes, comme celle du bon soldat bloqué en Afghanistan pendant que sa promise se demande si elle va se donner du bon temps avec un autre pour patienter.

On ne nous épargne pas non plus quelques clichés ridicules. Notamment avec ce cheikh multimilliardaire et entêté, qui finance la venue de la poiscaille. Mais attention, rien de nature à gâcher le plaisir. Car on a envie d’y croire.

D’ailleurs, chose rare: le happy end (car happy end il y a, naturellement) s’avère même souhaité par le spectateur, tant la trame du récit et la malice de quelques dialogues ont fini par lui rendre les personnages attachants.

"J’ai voulu réaliser un film classique et bien balisé,explique Lasse Hallström. Parfois, ce sont les histoires les plus simples qui sont les plus belles. Comme beaucoup de gens, j’ai frissonné devant Pretty Woman et presque pleuré devant Bridget Jones. Et j’assume." Que celui qui n’a jamais pêché lui jette le premier fishstick.

Voir les salles où ce film est à l’affiche

Salmon Fishing In The Yemen
Réalisé par Lasse Hallström (2011). Avec Emily Blunt, Ewan McGregor, Kristin Scott Thomas – 111’.

Sur le même sujet
Plus d'actualité