Ry Cooder – Pull Up Some Dust And Sit Down

Après une trilogie californienne, Ry Cooder consacre un album aux musiques populaires américaines de la première moitié du XXe siècle.

60890

L’homme qui a inspiré Keith Richards et redécouvert le Buena Vista Social Club y manie un humour très noir à travers des textes dénonciateurs façon Woody Guthrie.

Il touche parfois au pastiche, à l’imitation (John Lee Hooker For President) ou à l’hommage blues déglingué. Dans une vertigineuse mise en parallèle, l’album évoque les excès d’aujourd’hui à travers des musiques anciennes. Cooder y dénonce la cupidité des banquiers, les politiques anti-immigration ou la guerre via le blues, le protest song ou même la polka.

Ry Cooder – Pull Up Some Dust And Sit Down
Nonesuch/Warner

Sur le même sujet
Plus d'actualité