Rudimental – Home

Quatre garçons dans le vent font tourner la machine à tubes.

878217

Outre-Manche, Rudimental est déjà un véritable phénomène. Propulsés disque d’or sur foi du single Feel The Love, les quatre Londoniens ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin.

Plutôt que de choisir entre le neuf et l’ancien, leur premier album "Home" opte pour l’entre-deux en forçant une poignée de main entre la modernité électronique (dubstep, drum’n’bass, grime) et les traditions de la musique soul.

Sur la voie du succès, la pochette du disque nous amène à Hackney (nord-est de Londres), au pied d’un mur tagué. Multicolore, le graffiti évoque la fièvre du carnaval local. Tout y est: son ambiance chaloupée, ses trompettes et autres descentes de cuivres. "C’est ici qu’on a grandi, s’enthousiasme le pianiste Kesi Dryden. C’est un quartier cosmopolite. En été, dans la rue, tu peux entendre ton voisin qui écoute du reggae, celui d’en face qui balance du dubstep et un autre qui joue du rock. Cet endroit est notre première source d’inspiration. On s’y sent chez nous. Comme à la maison."

Entre ses débuts sur la scène underground et son actualité sous les feux de la rampe, Rudimental n’a pas traîné. "Le groupe The XX a posté le morceau Spoons sur son blog. Ça a vraiment créé un buzz autour de notre projet." A côté de ce coup de pouce providentiel, Rudimental met toutes les chances de son côté en multipliant les collaborations fructueuses. Chaque morceau de l’album est ainsi l’occasion d’inviter une nouvelle voix. Présente sur deux titres, la chanteuse Emeli Sandé éclaire un peu plus encore les idées musicales du collectif anglais.

"Elle est venue assister à un de nos concerts, explique Aggett. A la fin du show, elle nous a dit qu’elle adorait notre musique. On lui a retourné le compliment et on a travaillé ensemble. Tout naturellement." Animée d’un indéniable sens du groove et d’un don pour assembler des rythmes, la musique de Rudimental peut se danser comme une version 2.0 des hymnes frénétiques de Basement Jaxx.
Le 6/7 à Rock Werchter, le 5/10 à l'AB.

 

 

Rudimental
Home
Atlantic/Warner

Sur le même sujet
Plus d'actualité