RTL, le mégamix

La chaine a 60 ans. Joyeux anniversaire! Même si elle nous en a parfois fait voir, la télévision luxembourgeoise. Mais cela laisse des bons souvenirs. En toute subjectivité, notre coup de rétro façon "RTL, c'est nous".

1349629

Bien avant RTL-TVI, il y avait Télé Luxembourg. Ceci dit pour les plus jeunes qui ignoreraient que la télé privée belge actuelle n'existe que depuis 1987. Moins de la moitié de l'âge de sa mère. Une mère sexa que le public belge francophone a toujours connue et fréquentée de par le débordement naturel des émissions de la Villa Louvigny à Luxembourg sur la Wallonie et jusqu'à Bruxelles.

Au même titre que la RTBF, RTL a bercé des générations. Pas de la même manière, pas toujours le même public et sûrement pas avec les mêmes programmes. Mais tous, ou presque, nous avons, imprimés dans un coin de nos mémoires, des images, des instantanés. Pour certains, ce sera les voitures téléguidées de Coup de dés ou Frédérique Ries présentant le Journal. Pour d'autres, le tandem Georges Lang-Sandra Kim se frottant à 10 qu'on aime. D'autres hurleront en chœur: Super Juke-Box d'André Torrent et René Steichen ou les trash et lourds débats à la Hervé Meillon. C'est sûr, RTL devenue TVI nous a marqués. Avant l'émission spéciale de ce dimanche 3 mai, retour subjectif sur ces quelques souvenirs marquants. Et "y en aura pour tout le monde", comme dirait l'autre.

Super Juke-Box

Super Juke-Box , c'était un peu MTV produit par Derrick. Un générique au synthé qui aurait mieux donné sur une scène d'abattage dans un film d'horreur, un présentateur (André Torrent) dont les lunettes annoncent Carglass et un réalisateur (René Steichen) à la signature graphique quelque part entre l'exercice pour daltoniens au centre PMS et le clip hallucinatoire low cost. Mais quand même du tube, de 1975 (d'abord sous le label "Hit-parade") à 1983. En bonus: Madame Facchinetti qui, chaque samedi, appelait de La Panne, ouvrant cette mystérieuse question restée sans réponse: qu'est-ce qu'une immigrée italienne fichait à La Panne toute l'année?    

Citron grenadine

Et oui, c'était censé parler aux jeunes! Mais on était en septembre 1979 quand les petits nouveaux Marylène Bergmann et Jean-Luc Bertrand (avec Michèle Etzel et Georges Lang la première saison) vont servir chaque mercredi après-midi pendant quatre ans leur cocktail. Un après-midi de fête entre clowns, dessinateurs et même des chanteurs comme… Jean-Jacques Goldman. En 1990, Clip Clap se collera à la cible jeunesse et plus tard encore, Mégamix.

I comme

Robert Diligent a eu un fameux flair. Bien avant Internet, cette figure de la télé luxo se désolait de la masse d'images et de sujets insolites, décalés, légers écartés par le JTL. Le journaliste va en tirer I comme en 1984, avec comme premier sujet: le yoga pour chiens! Toujours à l'antenne sous la houlette souriante de Jacques van den Biggelaar, le concept est I comme… inoxydable!

Sur le même sujet
Plus d'actualité