Rose – Et puis juin

La Niçoise Keren Meloul est devenue maman en juin dernier, mais ce n'est pas pour autant qu'elle voit la vie en rose sur ce troisième album.

835607

La voix est agréable et les textes reflètent avec réalisme quelques tabous de la maternité -entre blues prénatal et difficulté à passer de la relation de couple à celle de famille.

Dommage que les mélodies restent interchangeables par la faute d'arrangements trop aseptisés. Rose chante "il paraît que je me suis pris les pieds dans le bonheur",mais ça ne s'entend pas ici. Un disque de variétés qui s'écoute et puis s'oublie.

 

 

 

Rose
Et puis juin
Sony

Sur le même sujet
Plus d'actualité