Rohingyas, le peuple qu’on ne connaissait pas…

En Asie du Sud-est, ils sont des milliers dérivant en mer, refoulés par la Malaisie, l'Indonésie et la Thaïlande.

1365775

Qui sont-ils? Les Rohingyas sont une minorité musulmane apatride considérée par l'Onu comme l'une des plus persécutée au monde. Ils vivent principalement en Birmanie, majoritairement bouddhiste.

Que fuient-ils? Discriminés socialement et légalement, environ 100.000 d'entre eux ont fui les violences interethniques qui les avaient opposés aux bouddhistes en 2012. Beaucoup d'entre eux s'adressent à des passeurs pour leur emmener jusqu'en Malaisie. Mais ils sont souvent interceptés sur la route, en Thaïlande, par d'autres trafiquants d'êtres humains. Retenus dans des camps en pleine jungle, ils n'obtiennent leur libération que moyennant une rançon payée par leur famille. 

Pourquoi sont-ils coincés en mer? Début mai, un charnier contenant une trentaine de corps a été exhumé et cinq camps ont été découverts dans la jungle. Bangkok a alors procédé à des dizaines d'arrestations. Sentant l'étau se resserrer, de nombreux passeurs ont abandonné des milliers de migrants (8000?), sur des bateaux en pleine mer. La Birmanie n'en veut pas. La Thaïlande, l'Indonésie et la Malaisie non plus, qui les refoulent hors de leurs eaux territoriales. Face à la pression internationale, la Thaïlande a proposé la tenue d'un sommet international sur cette question le 29 mai prochain, mais des rencontres pourraient avoir lieu dès ce lundi 18.

Plus d'actualité