Rodrigo y Gabriela: La guitare qui démange

Voici dix ans, deux métaleux épuisés de se secouer le cuir chevelu au milieu du désert mexicain décidèrent d’exporter leur exotisme dans les bars irlandais.

214803

Un déracinement salutaire puisque leur virtuosité (lui à la guitare solo, elle à la rythmique) enchantera petit à petit le public européen pour ricocher ensuite par-dessus l’Atlantique. Quatre albums plus tard, leur fusion inattendue de métal, de jazz, de folk et de rock a fait son œuvre…

Le duo agrémente désormais les bandes originales des productions hollywoodiennes (Pirates des Caraïbes en compagnie de Hans Zimmer et plus récemment Le Chat Potté) ou se retrouve à animer les dîners officiels de Barack Obama.

Après une parenthèse sous la forme d’un album live ("Live In France en 2011"), Rodrigo et Gabriela se lancent dans un projet de plus grande ampleur: revisiter neuf de leurs titres phare en s’associant avec C.U.B.A., un orchestre havanais de 13 musiciens.

Afin de pimenter davantage cette réunion tropicale, ils ont également fait appel à quelques invités prestigieux tels Anoushka Shankar (fille de Ravi), Carles Benavent (bassiste de Miles Davis) ou John Tempesta (marteleur de tonneaux pour White Zombie et sorte de trait d’union avec un passé plus bruyant).

Résolument festif, ce rendez-vous international permet au couple d’ouvrir les vannes de leur créativité et de glisser des hommages plus ou moins discrets aux artistes qui les ont marqués. C'est le cas de Santana sur Hanuman ou de Pink Floyd sur 11:11. Seul bémol, noyée sous les percussions, les cuivres et les digressions au piano, la finesse de jeu de Rodrigo et Gabriela peine souvent à traverser les couches. Malgré l’originalité de l’entreprise, le résultat n’atteint pas toujours la densité distillée par deux guitares en symbiose.

 

 

Area 52 – Trailer

Le 26/2 au Cirque Royal.

Rodrigo y Gabriela and C.U.B.A.
Area 52
PiaS

Sur le même sujet
Plus d'actualité