Rock Werchter : Notre sélection d’artistes à ne pas manquer

Au risque de se répéter, l'affiche de Rock Werchter reste comme chaque année bluffante et la rapidité à laquelle le festival a été complet rappelle que, concurrence et prix prohibitifs ou pas, c'est ici que ça se passe pour les mélomanes.

1129625

Avec son sens de l'organisation poussé à l'extrême, son timing précis et des horaires qui ne permettent pas toujours de souffler pendant quatre jours, Werchter oublie parfois de mettre en avant ses animations extra-musicales. Cette année, prenez néanmoins le temps de faire un tour au North West Walls, espace paysager conçu sous la forme d'un work in progress supervisé par l'artiste pluridisciplinaire belge Arne Quinze.

 

La sélection de Moustique

Damon Albarn

Jeudi 3, 20h15, KluB C.

Après le juke-box offert l'année dernière en tête d'affiche avec Blur, Damon Albarn revient dans la plaine du Brabant flamand pour défendre "Everyday Robots", premier disque solo bordé de pop et de spleen mélancolique. Dans son répertoire, on trouvera aussi des chansons de Gorillaz, de Blur et même de son projet The Good, The Bad & The Queen. Ça s'annonce bien.

 

Daptone Super Soul Revue

Jeudi 3, KluB C, 14h00.

Daptone Records, c'est la Motown et le Stax du XXIesiècle.  En 80 minutes, le label new-yorkais va nous offrir une revue soul nappée de cuivres et de déhanchements hystériques. Un début de festival en fanfare avec Sharon Jones & The Dap Kings, Charles Bradley, Antibalas & The Sugarman 3. Une bonne raison d'arriver à l'heure.

 

Pearl Jam

Samedi 5, Main Stage, 22h00.

Incompréhensiblement sous-estimé par la critique flamande et francophone, Pearl Jam fait partie avec Springsteen et Neil Young des artistes à l'éthique rock irréprochable. La formation de Seattle se montre toujours généreuse sur scène et, chose rare pour le souligner, n'a jamais joué dans sa carrière deux fois le même concert. Alliant l'énergie juvénile de ses débuts et la sagesse acquise avec l'expérience, Pearl Jam a aussi un sens profond du contact avec sa communauté de fans. Immanquable.

 

Parquet Courts

Dimanche 6, KluB C, 14h10.

Etincelant au Pukkelpop en 2013 ainsi qu'à l'A.B., le fiévreux combo de Brooklyn pète le feu sur "Sunbathing Animal", nouvel album qui renoue avec le rock lo-fi de Pavement et la tension latente sévissant jadis chez Gang Of Four. Du rock brut, nonchalant et loin des formats.

 

Stromae

Dimanche 6, Main Stage, 0h15.

Il enchaîne trois concerts en Belgique en dix jours (Werchter, Ardentes le 12, Francos le 16), mais c'est ici que l'enjeu est le plus important car il va jouer devant un public exigeant, orienté rock et qui n'a pas forcément acheté son ticket "combi" pour lui. Et nous, on a hâte de voir un quadra portant un t-shirt Metallica et un geek addict de Skrillex danser sur Papaoutai. Personne n'aurait jamais imaginé voir un jour un artiste francophone en clôture de Rock Werchter. (Voir aussi notre article p. 14 et 15.)

 

>Le Festival Rock Werchter se déroule du 3 au 6 juillet 2014

C'est complet! Mais Moustique sera sur place et vous fera vivre ces quatre jours de concerts. Suivez-nous ici!

Sur le même sujet
Plus d'actualité