Rock Werchter: Nos bons plans

Festival de tous les superlatifs, Rock Werchter offre à ses 70.000 visiteurs quotidiens un plateau de rêve, une organisation pointilleuse et de vraies exclusivités. À côté des têtes de gondole (Coldplay, Kings Of Leon, Black Eyed Peas, Queens Of The Stone Age, Iron Maiden), l'amateur de musique n'a que l'embarras du choix.

37817

Les musts de Moustique

OFWGKTA
(jeudi 30, Mainstage, 15h).
Malgré l'heure ingrate, il ne faut pas rater ce collectif hip-hop de onze rappeurs et producteurs. Un flow sombre et une attitude punk. Il n'y a pas plus hype.

Chemical Brothers
(Jeudi 30, Mainstage, 01h).
À bord de sa navette spatiale, le duo composé de Tom Rowlands et d'Ed Simons réinvente le spectacle total en live. Décibels, stromboscopes, lasers, infrabasses. La totale.

Arctic Monkeys
(Vendredi 1/7, Mainstage, 21h05).
Pas vraiment des bêtes de scène, mais une setlist toujours bien construite et un nouvel album "Suck It And See" qui met l'eau à la bouche.

PJ Harvey
(Samedi 2, Mainstage, 19h40).
Une artiste qui ne se répète jamais. Tous ses passages à Werchter ont laissé des traces. "Let England Shake" est déjà l'un des disques de l'année. Que dire de plus?

Bright Eyes
(Samedi 2, Marquee, 18h35).
Entre pop, folk et country éclairée, on ne s'ennuie jamais sur "The People's Key", dernier album de l'attachant Conor Oberst. – L.L.

À Werchter…

  • La ponctualité est la règle.
  • On vient pour la musique, moins pour l'ambiance.
  • Tous les BV (les "people flamands") sont de sortie le dimanche.
  • Des pauses/siestes sont prévues. Pendant Anouk ou Kings Of Leon, par exemple.
  • On n'attend jamais longtemps aux stands de restauration.
  • On reçoit le score de Wimbledon entre les concerts.
  • Les toilettes sont propres.
  • Tout le monde se donne rendez-vous devant le stand Humo.
  • On ne fait pas le malin avec les responsables de la sécurité.

Sur le même sujet
Plus d'actualité