Rock Werchter – Major Lazer, United Colors Of Diplo

Le dernier album du projet dance de Diplo s'intitule "Free The Universe" et c'est bien le message que sa troupe colorée a délivré lors de sa prestation hédoniste.

896271

Bon, c’est vrai, musicalement, l’argument est bien faible. Des grosses infrabasses, une rythmique jamais loin du carnaval de Binche et une mixture boostée au BPM de dance-hall jamaïcain et de dubstep. Mais quel spectacle!

 

Comme à chacune de ses prestations, Major Lazer a défié les lois de l’apesanteur ce vendredi à Werchter. Pendant une heure, le -jeune- public a sauté à pieds joints, a levé les bras, fait la danse du popotin, jeté T-shirt et écharpes en l’air et donné du boulot au service de sécurité qui a géré ça de main de maître.

 

Avec pour attraction deux danseuses blacks aux déhanchements félins, Diplo et sa clique ne laissent pas une nanoseconde de répit à l’assistance. Diplo déboule sur scène en costard/cravate et termine son set en singlet, le corps immaculé de sueur. Il monte sur son deck, fait tournoyer des drapeaux, se balade dans un ballon porté par des mains tendues, lance des serpentins et joue du sifflet pour haranguer la foule sur des refrains en forme de slogans libérateurs (Get Free, Scare Me, Keep Cool).

 

Un sacré pinpin mais aussi une sacrée claque. Dans un récent sondage réalisé par nos confrères de Humo, le concert de Major Lazer était l’un des plus attendus de cette de Rock Werchter avec celui de Blur, de Depeche Mode et d’Editors. Il n’aura pas déçu.

Sur le même sujet
Plus d'actualité