Rock Werchter – L’envol de Phoenix

Les Versaillais ont planté leurs chansons sous le soleil couchant de Rock Werchter.

896647

De toute beauté. Propulsés sur les hauteurs de la pop internationale en 2009 grâce aux tubes de l’album "Wolfgang Amadeus Phoenix", les Français constituent aujourd’hui une valeur sûre sur le marché des mélodies finement ciselées.

 

Il faut désormais se rendre aux rendez-vous les plus prestigieux de la planète rock pour espérer apercevoir le ramage de Phoenix. Pourtant, pendant longtemps, la formation hexagonale a galéré pour imposer son style Chevignon et ses pépites mélo-disco. Considérés comme les auteurs du seul tube If I Ever Feel Better, les Français ont souvent été snobé. A tort.

 

De retour à Werchter, ils ont une nouvelle fois démontré l’étendue de leur répertoire. De l’album "United" à "Alphabetical" en passant par "It’s Never Been Like That" et le récent "Bankrupt!", c’est une pluie de tubes qui s’abat sur la plaine : Lasso, Lisztomania, Too Young, Drakkar Noir, Consolation Prizes ou 1901. Avec une telle panoplie de hits, on comprend aisément comment Phoenix a mis l’Amérique à ses pieds.

 

Les musiciens français excellent véritablement quand il s’agit de faire rebondir la basse sur des mélodies drapées de funk, de refrains pop et d’arrangements disco. A Werchter, sous les derniers rayons du soleil, Thomas Mars s’est offert un bain de foule. Tout habillé, mais bien mérité.

Sur le même sujet
Plus d'actualité