ROCK WERCHTER – Kings of Leon, n’abdique pas

Il s'agissait du cinquième passage de Kings Of Leon à Werchter et cette prestation, juste avant le retour de Blur,  avait des allures de reprise de couronne.

896653

On se rappelle qu'en juillet 2011,  alors qu'il était à son sommet avec la sortie récente de son cinquième album "Come Around Sundown", le groupe du Tennessee avait dû interrompu sa tournée mondiale suite aux excès de son chanteur. Lors d'un concert à Dallas, Caleb Followill avait quitté la scène, pour vomir, se reboire une bière et revenir dans une tentative pathétique pour massacrer trois chansons.  

 

Pour beaucoup d'observateurs, et même pour certains de leurs fans les plus hardcore, la coupe était pleine. Kings Of Leon s'est fait oublier mais a pourtant essayé de resserrer les boulons. Il faut dire que dans cette famille de prédicateurs, on sait ce que les mots "entraide et pardon" signifient.  Les trois frangins Followill et leur cousin Matthew sont finalement retournés dans un studio de Nashvillle pour enregistrer "Mechanical Bull" qui doit paraître en septembre.

 

Leur prestation sur la grande scène de Werchter devant une foule qui les attendait visiblement était plus qu'un tour de chauffe. Entre nouveaux morceaux (Supersoaker, It  Don't Matter)  qui semblent marquer un retour aux fondamentaux, back-catalogue plus obscur et hymnes épiques , le groupe a (r)assuré. Caleb boit désormais du Gatorade (on n'a pas vérifié mais c'est ce qu'il a tweeté) et reste en voix. 

 

Pour le reste, c'est une question de goût, leur rock étant considéré comme délicieusement authentique selon les uns ou, selon les autres, comme une expérience aussi excitante que regarder de la peinture sécher sur un mur. Le public, lui, leur a fait un triomphe… Nous les retrouverons en interview dans  les pages de Moustique à la rentrée.

Sur le même sujet
Plus d'actualité