Rock Werchter: Beady Eye For Liam Only….

Une prestation prévisible mais avec un Brother Gallagher en toute grande forme

37972

On se croit dans une salle surchauffée d'Angleterre quand Beady Eye fait son apparition au Pyramid Marquee, ce jeudi, sous le coup de 23h10. Les drapeaux de l'Union Jack rivalisent avec les maillots de Manchester City sur fond de chants de foot et de rôts de Guiness.

C'est que les fans anglais de Liam Gallagher ont traversé la Manche pour ce concert de Beady Eye et entendent bien montrer qu'ils sont là. Nous savions à quoi nous attendre et nous n'avons pas été déçus: la quasi intégralité de l'album "Different Gear  Still Speeding", quelques surprises (l'inédit Kids don't Lie), du rock sixties vintage emballé dans un visuel moderne. Alors, franchement, on ne comprend pas les déçus qui regrettent que Liam ne chante du Oasis ou critiquent son immobilisme. Ils voudraient quoi, qu'il fasse de la dubstep ou de la world music?  

Nous, on l'aime comme ça et son groupe, très classe dans le son et  le look, a livré une belle prestation de rock british à fortes influences Kinks,/The Move/Beatles.  Et puis, quel frimeur ce Liam! Parka kaki fermé jusqu'au cou, longues douilles noires qui le font presque ressembler à Dee Dee Ramone et ce regard provocateur quand il toise la foule. Tantôt il lève le pouce, façon "Ok mec", quand on lui montre un drapeau affichant les couleurs de son pays, tantôt il fait mine de se lancer dans la bagarre tel un hooligan avant de lâcher un "thank you very much" et, somme toute, very noble aussi.  Un bon moment, même un grand moment. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité