Rock Werchter – Amon Tobin: le designer des sons

Après avoir rempli l'Ancienne Belgique en saison, le producteur/dj brésilien jouait ce jeudi à l'heure -peu habituelle pour lui- de la sieste sous un Pyramid Marquee transformé en sauna.

420985

Exigeante, créative et artistique dans le bon sens du terme, sa prestation peut s'apprécier de différentes manières, mais reste toujours interpellante.  On ne voit physiquement le poulain de Ninja Tune qu'à quelques reprises. Il préfère s'effacer derrière ses explorations sonores et un mur impressionnant composé de cubes et de parallélipipèdes sur lequel sont projetés des images de science-fiction: des formes futuristes, des particules qui explosent dans un grand nuage blanc, des engins spatiaux, des paysages en fusion. 

 

Bref, autant de délires graphiques qui collent parfaitement à la musique déstructurée de Tobin,  et notamment à ses intelligentes sculptures auditives gravées sur "Isam", son dernier album de nouveau matériel studio paru en 2011.  Sous le chapiteau, on a vu beaucoup de monde regarder davantage les écrans que les scènes, des spectateurs danser comme les robots de Kraftwerk, d'autres encore rentrer en transe sous l'effet des infra basses… et de la chaleur. On vous laisse imaginer ce que tout cela aurait donné si Tobin avait été progammé plus tard dans la nuit quand le public aurait été bien plus explosé.  Un concert qui redéfinit les frontières entre musique, cinéma et entertainment.  Et ça aussi, c'est Werchter .

Plus d'actualité